Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 09h40
 

Société

Commémoration du 11 novembre

45 000 malgaches ont défendu la France pendant la 1ère guerre, au péril de leur vie

mercredi 11 novembre 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 90.2 ko
Les tirailleurs malgaches

En ce 11 novembre, Madagascar commémore également ses soldats disparus (2 500 ou 4 000 morts voire plus) selon les sources pour la France sur les 45 000 hommes enrôlés pour défendre la France pendant la Grande guerre. Certains ont perdu la vie pendant la traversée en mer, la plupart ont péri sur le champ de bataille pour défendre la France. Cette année, des élèves du lycée français d’Antananarivo ont mis en bande dessinée l’épopée de certains soldats qui ont perdu la vie dans le naufrage de leur bateau. Malheureusement, le programme de l’éducation nationale malgache n’accorde pas trop d’importance à ce genre d’évènement historique.

144 commentaires

Vos commentaires

  • 11 novembre 2015 à 08:58 | hrrys (#5836)

    La France pays des ingrats

    • 11 novembre 2015 à 09:36 | angelo (#9286) répond à hrrys

      c est pour cela chère monsieur que vous êtes en France plus de 80 000 et nous même pas 10 000 et nous nous dépensons tous notre argent chez vous et vous en France vous envoyer tous chez vous et profiter même des aides mais comme vous dites nous nous ne sommes pas des ingrats essayer plutôt que de diffamer de redonner de la splendeur à votre beau pays en enlevant la corruptions à tous les niveau dont je pense que vous même n est pas très clair et surtout HONORER LA MEMOIRE DE CES SOLDATS QUI SONT RIP

    • 11 novembre 2015 à 09:40 | hrrys (#5836) répond à angelo

      Quelle comparaison à la c....o....n !!!!!!! vous disiez 80 000 ???? Et ben ils sont là non pas pour faire les touristes mais pour travailler non ????? Ils gagnent leurs pains après le travail , n’est ce pas ????????

    • 11 novembre 2015 à 09:57 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      ’L’état est un monstre froid’_je ne sais à qui on doit cette maxime ;
      Oui ,l’état français souvent s’est montré ingrat mais aussi bien avec ses fils qu’avec les africains et malgaches qui l’ont servi.
      Durant chaque guerre il y a eu des volontaires africains et malgaches pour braver la mort et se sacrifier .C’est en reconnaissance de ces sacrifices que tres tardivement peut etre la France a rendu à chaque Colonie son indépendance et sa liberté .C’était juste et on n’avait pas à remercier .
      Sur la grande corniche ,à Marseille ,chaque année des gerbes de fleurs sont déposées au pied d’un imposant monument dréssé face à la mer et dédiée aux morts d’Orient .:les vaillants qui sont venus faire la guerre pour la France .
      Et à Saint Paul de la Réunion un autre monument à la mémmoire des esclaves vendus et achetés se dresseégalement face à la mer . Un tel monument de mémoire n’existe pas à Madagascar : un oubli coupable .

    • 11 novembre 2015 à 10:08 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      Nombreux y vont pour se marier ou quémander la bi nationalité ;s’ils ont des compétences ils préfèrent servir la France .Trahison .
      Le français déchu qui traine ses savates dans l’ile n’a pas droit à toutes les prestations servies aux malgaches en chomage ou aux malades installés à plus de 100 000 en France .
      La légion étrangère en France refuse chaque année des centaines de candidats . Elle intéresse encore .

    • 11 novembre 2015 à 10:39 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Et c’est parti pour la surenchère à deux sous : des Malgaches qui profitent des largesses de la Mère chérie contre des Français « traîne savates » venus profiter de la chaire fraîche !
      Au lieu de polémiquer entre petits, regardez un peu plus loin que vos nez. Visionnez « Les sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick.

    • 11 novembre 2015 à 10:48 | vatomena (#7547) répond à Isambilo

      Désolé ,mais strictement exact ce que j’avance . Du reste vous n’avez pas démenti . Vous avez jugé.....
      La guerre est toujours abominable et fait cruellement souffrir . Les français le savent plus que tout autre . Eux qui sont toujours en guerre .Ils sont les seuls européens à encore manœuvrer en Afrique contre des islamistes ,parait il ! et à grands frais

    • 11 novembre 2015 à 10:54 | Stomato (#3476) répond à hrrys

      La France ingrate ?

      C’est votre vérité, et vous êtes bien seul à la partager !
      Non ? Vous êtes plusieurs à penser cela ?

      Oui, à voir la longueur des files d’attente au service des visas, file de ceux qui ne peuvent pas avoir LE visa, l’on comprend que les refusés trouvent la France ingrate !
      Mais alors votre vérité n’est autre que de la jalousie, pas le résultat d’une analyse historique !
      Mais vous pratiquez merveilleusement le persiflage : médisons, il en restera toujours quelque chose !

      C’est dommage votre volonté indestructible de cultiver la haine, surtout la haine envers vous même.

      Avez vous pensé une seule fois que vos commentaires postés ici et ailleurs sont lus par des personnes du consulat et de l’ambassade. Vos insultes finissent tôt ou tard par porter des fruits.
      Internet n’est pas un lieu ou l’on peut impunément dire tout et son contraire. Et encore moins un endroit où l’anonymat est garanti !

    • 11 novembre 2015 à 11:04 | caro (#7940) répond à Isambilo

      Ce jour du 11 novembre est destiné à la commémoration de l’armistice de 1918 constatant la victoire des alliés contre l’Allemagne et où des malgaches situés à plus de 10.000 km ont pris part pour défendre la France.

      Merci Isambilo de rappeler qu’au lieu d’engager des surenchères qui ne valent pas un clou, il serait plus intelligent de rendre honneur à tous les combattants, volontaires ou enrôlés de force qui étaient aux fronts.

      Il est à noter également que les soi-disant « largesses » de la France à l’égard des malgaches installés en France ne leur sont pas spécifiquement accordeés car ils seraient malgaches.
      C’est une politique que la France applique sans distinction à toutes les nationalités et considérer une quelconque faveur au profit d’une nationalité ne relève que d’une étroitesse d’esprit frisant la démence ou la confusion mentale.

    • 11 novembre 2015 à 11:12 | hrrys (#5836) répond à Stomato

      D’abord rendez-nous nos iles et on pourrait discuter d’homme à homme ensuite ...!!!! quant à l’histoire , rien à cirer !!!!

    • 11 novembre 2015 à 11:16 | Stomato (#3476) répond à hrrys

      Rien a cirer c’est flagrant.

      Ignorer l’Histoire c’est être condamné à la revivre .
      Mais votre inculture vous condamne à ignorer ce que cela veut dire.

      Et qu’allez vous faire de ces Iles Eparses ?
      Leur faire subir le même sort que la Grande Ile aujourd’hui malheureuse ?

    • 11 novembre 2015 à 11:43 | Saint-Jo (#8511) répond à vatomena

      Ity bainina Red Rock dia tsy vitan’ny mitsipa-doha ny laka-nitàna, fa efa mitorina ihany koa.

      Milaza i bainina fa misy olona nanan-jo vozongo hono eto amin’ny nosy, kanefa dia very io zo io, satria « biby mangatsiaka rà hono ny fitondram-panjakan-dry zareo vozongo ».

      Tsy mahafantatra ny lalàna vozongo momba ny famerezana ny zo mahavozongo izany ity bainina ity e.

      Fa ny tena nahagaga dia milaza koa ity bainina ity fa « te-ahazo ny zom-bozongo hono, sy ny hanambady vehivavy vozongo fotsiny hono, no tena anton’ny nandehanan’ireo Gasy niady tany Europe tamin’ny Ady Lehibe Voalohany ireo » .

      Tsy vitan’zay maneho lava izao ny fanambaniany sy ny fankahalany ny Gasy ity bainina ity,
      fa mbola sahiny koa ny manova ny Tantara voarakitra any amin’ny tahirin’ny antontan-taratasy any amin’ny tany foiben’ny fanjanahana.

      Tamin’ny Ady Lehibe Voalohany, raha tsy nisy ireo olona avy any amin’ny zana-tany, dia ho inona izay mba lanjan’ny tafika vozongo nanoloana ny rainiboto !

      Ary indrindra-indrindra, raha tsy nisy ny olon’ny zana-tany nalefa niady, sy raha tsy nisy ny vola sy volamena ary vatosoa tena saro-bidy avy amin’ny zana-tany, dia ho inona no niafaràn’ny tany foiben’ny vozongo ?

      Tsy fantatr’ity bainina Red Rock ity angaha fa, tamin’ny Ady Lehibe Faharoa, i Roosevelt dia nitetika ny hanaovana ny tany foiben-dry zareo vozongo ho faritra tantanan’olona tondroin-dry zareo Anglo-Saxons.
      Izany hoe : hanaovana ny firenen-dry zareo vozongo ho faritra voasamatsamaka, mitovitovy amin’ny BeNeLux.

      Ny tena antony anankiray lehibe indrindra tsy nahatanteraka io drafitra notetehan’i Roosevelt io, dia
      . ny vola sy volamena ary vatosoa saro-bidy tsy hita pesipesenina avy tany amin’ny zana-tany, izay nalain’ny jeneraly di Gaoly tany Brazzaville, nandritrin’ny fivoriana natao tany, nanomboka ny 30/01/1944 ka nifarana ny 08/02/1944,
      . ka nentin’io jeneraly io ireo harena tsy hita pesipesenina ireo, ho arotsaka anatin’ny kitapom-bolan’ny Allies, mba ho isan’ ny saran’ny ady
      . mbola nanampy izany koa ireo olon’ny zana-tany nanaiky ho miaramila andaharan’ny tafika vozongo.

      [ Ampahatsiahivina fa ry zareo vozongo niaina tany amin’ny tany foiben’ny vozongo dia teo ambany ziogan’ny rainiboto, ka nila ranondranony tamin’ny rainiboto ny akamaroan’izy ireo ; tahakin’ny fanaon’izay olom-pirenena ambany ziogan’ny firenen-kafa ihany izany ]

      « NY VOLA NO HOZATRIN’NY ADY » , hoy i Cicero [Romana talohabe fahiny].

      Ka izany rehetra izany no nahatonga an’i Roosevelt ho nandao ilay drafitra notetehiny taloha ho atao ny firenena vozongo.

    • 11 novembre 2015 à 12:00 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      "C’est en reconnaissance de ces sacrifices que
      tres tardivement
      peut etre
      la France a
      rendu
      à chaque Colonie son
      indépendance
      et sa liberté .

      C’était juste
      et
      on
      n’avait pas à remercier ."

      Dernière Question :

      Qui se cache
      Dérrière ce
      « ON » ?????

      Les Malagasy sûrement ....

    • 11 novembre 2015 à 12:01 | vatomena (#7547) répond à caro

      Cette politique généreuse de la France envers TOUs les étrangers est remarquable .Là bas on ne spolie pas les étrangers qui ouvrent une entreprise . Tres peu de clandestins ou de repris de justice sont expulsés.Ils peuvent bruler des voitures ou caillasser les forces de l’ordre sans craindre une quelconque férocité des juges.Le douanier ne demande pas un écolage avant de vous laisser passer ni l’employé de mairie qui emplira votre demande de HlM et de prestations sociales.Apres quoi on dira que la France est raciste ,ingrate et oublieuse . Je me demande si c’est vrai.Les queue qui se forment aux portes du Consulat de France sont aussi longues que devant les bureaux de la sécurité sociale à Toulouse ou Paris .

    • 11 novembre 2015 à 12:14 | caro (#7940) répond à kakilay

      Bonjour Kakilay,

      Pour remonter à la source, si les colonisateurs avec leurs rejetons encore aujourd’hui qui veulent perpétuer à Madagascar leurs méfaits – en tentant entre autres de nous débouter de nos territoires, les îles éparses, entre autres -, n’étaient pas venus en tant qu’envahisseur dans notre pays au moment de la colonisation, il n’y aurait même pas à parler chez nous, ni d’indépendance car nous ne leur avons rien demandé, ni de participation aux guerres qui ne regardait que leurs recherches égoïstes de profits au détriment de leurs pays voisins.

      Donc remercier QUOI ??? ou QUI ???

      Bien à vous.

    • 11 novembre 2015 à 12:16 | caro (#7940) répond à kakilay

      Bonjour Kakilay,

      Pour remonter à la source, si les colonisateurs avec leurs rejetons encore aujourd’hui qui veulent perpétuer à Madagascar leurs méfaits – en tentant entre autres de nous débouter de nos territoires, les îles éparses, entre autres -, n’étaient pas venus en tant qu’envahisseur dans notre pays au moment de la colonisation, il n’y aurait même pas à parler chez nous, ni d’indépendance car nous ne leur avons rien demandé, ni de participation aux guerres qui ne regardait que leurs recherches égoïstes de profits au détriment de leurs pays voisins.

      Donc remercier QUOI ??? ou QUI ???

    • 11 novembre 2015 à 12:36 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Il n’y a pas à se cacher : Il s’agit de toute la Communauté qui fut colonisée et se dévoua quand meme lorsque la France fut en danger .

    • 11 novembre 2015 à 12:50 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      La grande ile ne vous suffit donc pas pour montrer votre savoir faire !Commençons donc par relever les ponts qui se sont effondrés et à faire revivre Mandjakamiadama . La crédibilité ,ça se mérite ,surtout à l’international .De Gaulle a juré sur un Rova glorieux devenu aujourd’hui cendrier .Qu’aurait il à penser s’il voyait cela ?

    • 11 novembre 2015 à 12:58 | vatomena (#7547) répond à caro

      Madame Caro ,pour l’instant ,je ne vois aucune colonne nationaliste s’ébranler pour occuper les iles éparses et mettre la France devant un fait accompli .Je ne vois pas non plus une cohorte d’ouvriers du batiment se dévouer bénévolement pour reconstruire le Palais . Les plus belles et anciennes cathédrales de France ont été ainsi construites par l’élan religieux du peuple . Il a fallu parfois plus d’un siècle pour achever l’ouvrage mais l’ouvrage a été néanmoins achevé .

    • 11 novembre 2015 à 13:14 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Apres guerre le plan Marshal des américains a suffi à toute l’Europe pour se reconstruire et prospérer. et en peu d’années .Pourtant les destructions couvraient l’Europe entière jusqu’en Russie .L’aide américaine a suffi pour réaliser le miracle .Ici ,les milliards reçus de l’aide internationale et de la France semblent n’avoir servi à rien .Les malgaches pourtant attachés au masina tanindrazay ont maintenant vocation de migrants .

    • 11 novembre 2015 à 13:28 | Saint-Jo (#8511) répond à vatomena

      Tsy mahazo teny gasy h’aho ity vatomena ity !

      Tsy azony mihitsy ilay hoe : raha tsy ireo harena (vola, volamena, vatosoa sy ny sisa) sy raha tsy ireo olon’ny zanatany nanaiky niditra tamin’ny tafika vozongo, dia nozarazarain’ny Bekintana, toy ny BeNeLux amin’izao fotoana izao, ny tany foiben-dry vatomena.

      Ambonin’izay dia izao :
      . misy maromaro ny vozongo mbola tsy mahalevona mihitsy ny hoe : raha tsy novonjen’ny Bekintana indroa misesy ry zareo dia ho tahakin’ny zana-tany rainiboto mihitsy.
      Tsy levon’ny vozongo sasany mihitsy izy io, hany ka mbola tena mankahala Bekintana tokoa ireo vozongo toy izany.

    • 11 novembre 2015 à 14:02 | Behantra (#9165) répond à Saint-Jo

      Inona koa ny amakinao loha amin’io faikanolona io ry St-Jo a !

      Avelao izy isotro ny ama...ny ao e !

    • 11 novembre 2015 à 14:05 | malagasy34 (#5283) répond à angelo

      Monsieur,
      Si les 80000 malgaches se trouvent chez vous, c’est qu’il y a bien des raisons : regardez l’histoire (le passé et le présent).
      Tout simplement, ils sont chez vous (comme les autres anciennes colonies françaises) pour « récupérer » les miettes de leurs richesses pillées par la France (et le pillage de l’Afrique continue et continuera).
      On ne sait même pas, combien de familles de ces soldats malgaches morts pour le pays colonisateur, reçoivent des dédommagements.

      Pour ce qui concerne les 10000 colons qui se trouvent à Madagascar, personne ne vous a jamais demandé de venir et de rester là ; rentrez chez vous avec votre argent et votre arrogance ; Madagascar continuera de vivre et d’exister sans vous. Mais vous n’allez jamais faire ça parce qu’en France , le RSA vous attend chez vous !!!!

    • 11 novembre 2015 à 14:08 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      « Se dévoua... »

      si je comprends bien
      vous parlez toujours
      au nom des Malagasy,
      Pour les Malagasy...

      ...Et donc que nos
      Menalamba sont morts,
      pour les non-Malagasy ?
      donc,
      vos maîtres aussi ?

      Comment peut-on être avec vous,
      mangez avec vous ?
      Avec une telle mentalité ???

      On n’a pas
      les mêmes Valeurs !!!
      Nous n’avons pas particpé,
      profité
      des fruits des viols et de la rapine....

      Ne nous mettez pas
      dans votre communauté...
      les collabos,
      on connaît !!!
      Une certaine france
      a une certaine tradition,
      et on connaît la chanson :

      https://www.youtube.com/watch?v=NtMHI4CZHLw

      l"apogée du réalisme saucisson...

      A quoi répond une autre chanson
      une autre tradition
      française aussi :

      https://www.youtube.com/watch?v=sUZWlf_vuKg

      et celui des indigénes
      Malagasy :

      https://www.youtube.com/watch?v=zJEMp7tX0jY

      Le racolage facile...
      c’est pour les prostitués...

    • 11 novembre 2015 à 14:28 | kakilay (#2022) répond à Stomato

      Depuis quelque temps,
      on passe à la menace...
      comme quoi les bidasses
      ne sont pas suffisants !

      Quelle haine ?

      « Il » n’a pas compris
      que s’exprimer en français
      c’est exprès !!!
      Car nous croyons en une autre France,
      Quant à la marianne-la-cupide :
      on ne peut pas tout aimer,
      jusqu’à embrasser
      nos bourreaux...

      On comprend mieux,
      pourquoi vous tenez tant
      à ce qu’on se taise :
      de peur que l’Autre France...
      nous entende !!!

      L’illusion est imparfaite :
      Non !
      la france
      ce n’est pas que vous...
      heureusement !

      On remet un bon coup,
      une fois encore :
      l’apologie de pétain ?

    • 11 novembre 2015 à 14:37 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Pas compris aussi...

      Quelle colonne ?
      N’a pas compris encore...
      que nous n’avons pas les mêmes valeurs...
      disions-nous ...

      Et nous ne cesserons de dire :
      ce que vous savez déjà,
      ce que vous voyez tous les matins,
      dans votre miroir,
      car nous sommes convaincus,
      que vous n’êtes pas seulement
      sexe,
      mais aussi :
      conscience...

      Et tout votre verbiage,
      sur ce forum :
      n’est que pour la laver !

      Mais ce n’est pas en urinant,
      sur les autres que vous grandirez,
      à nos yeux :
      Au contraire,
      dirait l’Autre...

      Bateleurs
      d’un temps révolu...

    • 11 novembre 2015 à 14:51 | kakilay (#2022) répond à caro

      C’est comme un président qui dit,
      c’est moi qui ait supprimé
      la censure !

      Mais qui l’a mise ?

      Et ces petits pétains,
      veulent nous faire croire qu’« ils »
      représentent la haute humanité !

      Ils nous ont rendu notre Liberté ?
      Il ne fallait pas nous l’enlever
      bon sang !
      Comme cela
      vous n’aurez pas à avoir
      vous lavez devant l’Histoire :
      nus !

      Et si on n’avait pas été libre
      dans la tête,
      pour se battre pour,
      vous ne nous l’auriez pas donné :

      En mémoire encore,
      L’Histoire douloureuse
      De l’Algérie,
      qui a été dite française ?

      Et on ne va pas commencer
      à s’amuser
      à débiter la liste....

      Et pour rester fidèle
      à l’Histoire,
      Il y avait des Français,
      de leur côté...

      La France monolithique,
      amateur de la marianne-la-cupide :
      à d’autres !

    • 11 novembre 2015 à 15:31 | kakilay (#2022) répond à Stomato

      Effectivement,
      car ils vont nous la remettre,
      entre frères,
      en 39-45...

      Notre professeur,
      nous disait,
      pour attaquer le chapitre
      de la seconde guerre mondiale,
      il nous demandait,
      de mettre,
      au lieu de,
      LA DERNIERE GUERRE MONDIALE :

      Car ils sont assez fous,
      disait-il,
      pour en faire une troisième.

      Cela ne suffira peut-être pas,
      mais cela en disait long,
      sur sa perception
      de ces amateurs en colonne,
      treillis, rafales et menaces...
      que l’homme peut toujours
      devenir plus bête
      qu’il ne l’est déjà :
      mais c’était aussi
      un cri de ralliement,
      lancé aux hommes
      de bonne volonté !

    • 11 novembre 2015 à 15:56 | vatomena (#7547) répond à malagasy34

      C’est tres intelligent d’appeler « colons » ceux qui viennent ici en prenant le risque de perdre les capitaux qu’ils ont investi .C’est ce qui est en train d’arriver à Sheritt à Toamasina ou à Rio Tinto à Tolagnaro,demain à Tsimiroro / .Il est connu mondialement que Madagascar est un pays à haut risques . A parcourir le monde nos gouvernements glanent par ci par là des dons ,des crédits ,des promesses mais ramènent peu d’investisseurs dans leur nasse.Indiens et chinois en feront l’amère expérience Ceux qui voulaient exploiter les terres rares du coté de Manakara ont déjà abandonné le site . On comptait sur eux pour relever le vieux pont colonial écroulé . Ils ne le feront pas . Ils ont abandonné la partie ..Aux « méfaits » de la colonisation a succédé l’incompétence et les désastres d’un gouvernement qui ne sait pas gouverner ,créer des emplois, éclairer les villes ,maintenir la sécurité de tous .Les descendants des colons vivant en France savent bien à quoi ils échappent . Les nouveaux venus apprendront vite....

    • 11 novembre 2015 à 16:11 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Vous semblez avoir Kakilay cette energie patriotique qui chasse les envahisseurs ,libère les terres occupées,rétablit l’ordre ancestral . Avez vous tant souffert sous l’occupation ennemie pour aller au sacrifice . A quand avec la légion Caro la prise de Juan da Nova ? Les lauriers de la gloire seront pour vous tous . Nous manquons de héros dans notre Histoire ;

    • 11 novembre 2015 à 16:15 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à vatomena

      Encore une histoire de manipulation de « cristal » : made in vatomena !

      - Y-a-t-il des égaux plus que d’autres ?

      « Un vieux sujet de discorde »

      « C’est sympathique et mieux vaut tard que jamais. Mais pour d’évidentes raisons biologiques, beaucoup de soldats sont aujourd’hui morts. La décision est plus symbolique qu’autre chose et ne fera pas oublier les problèmes autour de l’actuelle politique africaine de la France », souligne Jean-François Bayart, chercheur au CNRS"

      http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/12/01003-20100712ARTFIG00628-pensions-militaires-francais-et-africains-enfin-a-egalite.php

    • 11 novembre 2015 à 16:24 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Etes vous sur le bon rail ,Kakilay ?
      Allez vous recevoir cette fois le Clap Clap de Madame Cara

    • 11 novembre 2015 à 16:47 | hrrys (#5836) répond à vatomena

      Le fait que M/ar ait une superficie + de 500 000 km2 ne vous regarde point , il en est de mm pour les Iles qui l’entourent encore moins l’utilisation de ces Iles...Occupez -vous de votre fichu hexagone...En fait , géographiquement parlant et pour votre gouverne La France se situe à 10000km de M/ar ..Cela dit , vous n’avez aucun droit de revendiquer qui que ce soit à part les Iles soumis ( ou sous votre protectorat) à savoir La Réunion et Mayotte ...

    • 11 novembre 2015 à 17:01 | caro (#7940) répond à vatomena

      « NOUS manquons de héros dans NOTRE Histoire » :

      Votre histoire à VOUS c’est celle de la France, pas celle de Madagascar dont seuls les malgaches peuvent y prétendre pas un colon comme vous.

      Avis aux lecteurs :

      Pour éviter toute confusion délibérément créée par VATOMENA, afin d’induire le lecteur en erreur, et malgré le pseudo malgache qu’il a adopté, VATOMENA qui parle au nom des malgaches ne l’est pas : un rejeton des colons qui veut perpétuer à Madagascar ses méfaits.

    • 11 novembre 2015 à 17:13 | vatomena (#7547) répond à caro

      Bonsoir Caro . Toujours agité du cerveau . Clap ,Clap !

      Peut etre que la guérilla dans le Sud nous donnera des héros de la pacification,peut etre

      Il est admirable qu’en France ,ce pays porté sur l’égoisme ’ ,il en est qui se souviennent des tirera et mènent des études 100 ans apres .

    • 11 novembre 2015 à 17:22 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      Et les malgaches qui vivent ,choment ou travaillent ,ces ministres ou présidents qui achètent villas et appartements en France ne sont ils pas à 10 000 KMs du tombeau ancestral . Au pays des colons malfaiteurs ; et de plus ils ne veulent pas revenir dans leur famille

    • 11 novembre 2015 à 17:28 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      Excuse ! moi , je ne suis pas un conquérant . je ne vois pas plus loin que le bout de ma rizière .J’ai dix sacs de riz à envoyer à Bekily .

    • 11 novembre 2015 à 17:49 | vatomena (#7547) répond à hrrys

      Réunion ,petite ile isolée , inhabitée ,perdue dans l’Océan ,sans ressources
      Réunion , colonie puis département français ,800 000 habitants .Les descendants d’esclaves malgaches roulent en voitures de toutes marques ,sont soignés pour la plus petite affection , se restaurent 3 fois par jour ,ont une place gratuite à l’école pour tous leurs enfants ,ne s’habillent plus avec des loques. Et à chaque cyclone dévastateur ils n’oublient pas d’ envoyer du secours aux frères malheureux qui survivent dans la grande tres grande ile.

      Mayotte .Autre petite Ile ,naine comparée à Madagascar .Devenue Département français à force de manifestations et de votes en faveur . Un poids couteux pour la France . Un département assiégé par des clandestins comoriens ou venus de Majunga . PIB : 5 500 euros ; PIB du malgache : 500 euros

    • 11 novembre 2015 à 18:22 | kakilay (#2022) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      C’est à mettre
      dans la rubrique :

      ils ont fait les colonies...
      pour pouvoir les enrôler
      et les indemnisés :

      s’ils n’ont pas fait les colonies,
      « ils » n’auraient pas pu les enrôler
      pour la guerre :

      donc pas de pension.

      Ce qui aurait été
      un comble devant
      l’Histoire...

      Donc,
      en résumé,
      visonnaires
      qu’« ils » étaient :
      On ne pourra pas leur verser des pensions,
      si nous ne les colonisons pas d’abord.

      Dont Acte...

      Amour magnanime :
      Epargne nous de ta p...tain
      de logique,
      parce que tu veux en plus,
      qu’on t’en remercie...

    • 11 novembre 2015 à 19:55 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Comme pour 47 la révolte des mena lamba a été tres localisée :Antanarivo ,la ville des 1000 guerriers , n’a pas bougé ;Les mena lamba ont eu la peau d’une soixantaine de soldats français et celle de quelques prêtres ou pasteurs ;Ils ont tué et massacré des centaines d’autres malgaches qui ne vivaient pas pour la reine et qui n’adoraient plus les idoles ,les sampy De nombreux malfrats les avaient rejoints pour le pillage . Le grand chef finit par se rallier et à servir l’administration coloniale.

    • 11 novembre 2015 à 20:43 | malagasy34 (#5283) répond à vatomena

      Comme vous dites, Il n’y a pas de sécurité ici et vous risquez de perdre votre argent ; pourquoi ces 10000 colons viennent à Madagascar ?? Ils n’ont qu’à rester chez eux dans le « plus beau pays du monde » (selon les français).

    • 12 novembre 2015 à 11:15 | lebrech (#9029) répond à hrrys

      Mada a demandé son indépendance et voila.

    • 12 novembre 2015 à 11:17 | zorey974 (#7033) répond à caro

      Avec des si ma chère Caro on peut reconstruire l’histoire du monde de l’australopithèque à nos jours.
      Si ce malotru d’Adam n’avait pas touché au fruit défendu on serait tous au paradis ;)

    • 12 novembre 2015 à 11:21 | zorey974 (#7033) répond à vatomena

      Oui PIB faible mais libres lol

  • 11 novembre 2015 à 09:25 | jangobo (#8776)

    Many Malagasy lost their lives during the First and Second World War.

    Maybe few of them are engaged soldiers but a large part of them are conscript soldiers.

    What did they receive during those wars ?

    Until know, many battle to receive a good retirement fund because France always give them a feeble pension.

    Maybe some of the strangers who write here will say it was the past and they don’t have to recognize the sacrifice of these soldiers as part of their freedom but the past even though it’s a concept is crucial for malagasy people to move ahead and to change our future.

    • 11 novembre 2015 à 10:40 | vatomena (#7547) répond à jangobo

      Ces hommes de courage et de fidélité sont entrés dans la légende de l’armée d« Afrique ;dans leusrs villages ils ont longtemps joui de l’estime de tous .Sauf dans quelques cas . Quand la pension de l’ancien combattant faisait de lui l’homme le plus riche du village.Il ne se génait pas alors pour »doter " les plus jeunes et plus jolies filles du village .Au grand dépit des jeunes célibataires ;

      Authentique -

    • 11 novembre 2015 à 10:44 | Stomato (#3476) répond à jangobo

      faites donc un effort pour écrire un anglais correct, ou alors écrivez en français !
      Until know devrait être until now !

      manifestement vous êtes trop jeune pour savoir que la France a versé des pensions aux anciens combattants français de Madagascar jusqu’à quelques années après l’indépendance.
      Mais durant le règne de l’amiral ces versements ne sont plus arrivés à leurs destinataires. La France à donc cessé de les verser.
      Les versements ont repris il y a quelques années mais il n’y a plus de communications « officielles » sur ce sujet.

      Mais vous avez raison d’entretenir la légende. C’est la version moderne des « fomba malagasy ».

    • 11 novembre 2015 à 12:44 | Saint-Jo (#8511) répond à Stomato

      Hello, jangobo !

      I cheer you up of writing in English language.

      Don’t be concerned ! We understand what you want to tell us.
      And I encourage you to abandon from time to time the other foreign language.

      I never criticise the people writing in Malagasy and in English.

      But I don’t bear the numerous boasters who write here in the other foreign language but make some mistakes about syntax and grammar.

      I noticed : until know and until knowing and till know and till knowing are correct !

      Read you in English soon, jangobo !

    • 11 novembre 2015 à 14:15 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Effectivement,
      il y a des hommes,
      qui se mesureront toujours
      à la même aune :

      « les plus jeunes et plus jolies filles du village ».

      pôvre vatomena,
      rien d’autres à proposer,
      pour les malagasys...
      comme vous,
      qui ne sont bons...
      qu’à forniquer !!!

      Avis aux amateurs
      cependant...
      vatomena
      et la sexualité...
      comme horizon !

    • 11 novembre 2015 à 15:13 | kakilay (#2022) répond à Stomato

      Mon dieu !

      Si on faisait la même remarque
      pour le français
      à tous les pétainistes
      du forum :
      Oh ! combien
      l’air serait plus respirable...

      Mais
      fô bien dire quelque chose :
      Non ?

    • 12 novembre 2015 à 11:32 | jangobo (#8776) répond à Stomato

      I prefer improving my english reading.

      So, when you write, sometimes you forgot the vocabulary. Do you think that I didn’ know the difference between « know » and « now ».

      Even though, I thank you to correct me.

      Talking about the volunteering during the First World War, a Malagasy who engaged received 2 francs and a French 20 francs.

      If my addition is correct, it signifies that a French is better ten times a Malagasy.

      Like her minister, the ambassador shut her mouth about the scateered islands because thes know that they are in the wrong move.

      And everybody until NOW thinks that France is the country of human equality.

      The malagasy defence minister said that talking about is vain and we have to wait because it will go to an effective trial.

      So, why did he respond because it is not his duty ?

  • 11 novembre 2015 à 09:36 | Isambilo (#4541)

    C’est peut être l’occasion de se poser la question de l’itinéraire idéologique de certaines personnalités malgaches de l’époque comme Ralaimongo et Ravelojaona qui étaient engagés volontaires dans l’armée française.

  • 11 novembre 2015 à 10:42 | rakoto-neutre (#8588)

    Bonjour

    C’était au temps de la colonisation. C’est la France qui doit accorder de respect envers ces anciens combattants qui l’ont défendue.
    Ces anciens combattants, si je ne me trompe, ont bznéficié de la part de la FRANCE un large soutien financier ou PENSION très bien rémunérée .
    Mais de la part de l’autoritÉ malgache : RIEN, QUELLE DESOLATION.

  • 11 novembre 2015 à 11:08 | Razaka (#7817)

    Miarahaba an’i Jangobo sy ny Rehetra

    Azoko tsara ny tianao lazaina ranamana Jangobo.
    Ry zareo Maghreb toa nahazo ny fanarenana ni ‘’military pension’’ sy ny ‘’railroad pension’’ raha tsy diso aho ?

    = = = Isaky ny miteny eto Aho dia tsy mbola nisy ny fanavakavahana nolazaiko na mini’za izany na amin’iza, satria Tsy Mety amini Fijeriko izany. Izahay Tanora koa, ni falalako azy tsy dia misaina aminizany. Mazava tsara ny amininy Lafiniray iny. = = =

    = = > Tsy vitani hoe nanjanaka ihany i Frantsa fa dia mbola namohy ny ainy koa ny Malagasy betsaka noho ni fiarovana ny taniny mpanjanaka ! Zavatra lehibe mila ‘’Recognition’’ tokoa izany na dia eo @lafiny zavatra hafa rehetra aza. Sa ahoana hoy enao Jangobo ? Holazaiko etsy ambani io Lafiny hafa io. (Ara-Toekarena ohatra)
    == > Nefa ny Tantara marina tahako izao Fahatsiarovana ny nahafaty ny mpiray Tanindrazana amintsika izao dia tokony mba hasiana Hasina Lehibe tokoa.

    ### Ilay Hasina Lehibe tiako ho tenenina dia eo amini fitantanana ny Asa sy Toekarena malagasy manaraka :
    ** tsy misy maharatsy ny Fifanarahana ara toekarena amini frantsa akory, saingy mba aoka ho tapitra aminizay ilay fomba fanjanahana vaovao fanaondr’izareo hatraminizay aty Afrika amini ankapobeany.
    Efa nitanisa anio foana Aho, eto @MT (in english sy in french) satria maromaro ny fomba fisehon’izy ireo …. …
    Ireo Mpandositra ady tsy misy ho aleha ireo dia anisany vokatriny fanjanahana diso paika. (Ohatra iray fotsiny io)
    ** amiko aloa dia tsy hitako mihintsy ny mbola hianteherana lava amin’io firenena io (frantsa) ??
    Manana fahasairanana betsaka tokoa io frantsa io. Ary dia vao manomboka aza ny fahasairanany izany hoy ny mpahay toekarena izay betsaka ny mpiteny izany. Maika izany atsy ho atsy ! !
    ** betsaka ny firenena afaka hiaraka hiasa @Malagasy, saingy ireto mpitondra no tsy alehany dia tsy misy mijery ny firenetsika !!
    ** ny fifandrarahana @ASEAN+3 na +5 amiko dia anisany tetika tokony hamasahana mafimafy tokoa.
    ** io anefa dia miankina @fahatongavatsaina sy fitiavana Tanindrazana izay miteraka anilay FAHASAHIANA manatateraka ny politika TSARA. Izay mba hisiani fahaleovatena.
    ** rehefa tsy mahavita ry zareo eo amini fitondrana, dia tokony mba hisy ady hevitra mba hanao zavatra izahay Tanora (hevitra ihany io)

    Azafady @mpamaky fa mbola miezaka mianatra tenind’Razana. (sady mijery dictionary ihany)

    Makasitraka ny fitiavana Tanindrazana rehetra.

    • 11 novembre 2015 à 11:56 | caro (#7940) répond à Razaka

      Manahoana Razaka,

      Isaorana ianao amin’ny ezaka ataonao hanoratana ny tenin-drazana, indrindra amin’ny fahasahianao hanao izany tsy mieboebo fa amimpanetre-tena, ary koa ny voalazanao mikasika ny tokony hitondràna ny Firenena.

      Ny tena olana amin’ny malagasy anie dia io fahazaram-piankinana amin’i lafrantsa io ê ! Hany ka na ny olona tonga eto amin’ity sehatra ity aza dia tsy menatra manaratsy antsika ary manebaka ankitsirano fa izay mpangataka ve hono dia mba inona !
      Tsy vitan’izay fa misy koa ny mpiray tanindrazana sasany manao teny hafahafa toa mila ranondranony ka mampahazo vahana ny mpanaivaiva.

      Aoka anefa ho tsaroana, fa vitsy koa anie ny malagasy mbola tanora manana ny fijery toa anao. Ny fahitàna izay miseho any ivelan’i Madagasikara dia zava-dehibe mihitsy mampisokatra ny fijery ka ahafahana mampitaha ny zava-misy eto an-toerana amin’izay ataon’ny hafa any ivelany.

      Anisan’ny lalana iray tokony ho zohiana amin’ny fampandrosoana ity Firenena ity ny hivelarany amin’ny firenen-drehetra afaka miara-miasa amintsika fa tsy ho ferana ho i lafrantsa irery araka ny efa nambaranao koa.

      Mirary soa ho anao.

    • 11 novembre 2015 à 14:07 | Razaka (#7817) répond à caro

      Misaotra Caro @fampaherezana rehetra.
      Manao izay vita alo hatraminizao fa mbola betsaka ny hatao eo @sarotra-pronunciation.

      Ilaina tsara ilay fahaizana miteny mba hanazava tsara ni ‘credible idea’.
      Sady na efa mahay miteny aza dia mbola eo koa ilay culture nihainana momba ny ‘’Socialization-Process’’ ! !

      Amiko Enao dia Model eto amini fijeriko azy sy @lafiny zavatra maro.

      Mirary soa ho Anao koa

  • 11 novembre 2015 à 11:47 | Saint-Jo (#8511)

    Ity bainina Red Rock (vatomena) ity dia tsy vitan’ny mitsipa-doha ny laka-nitàna, fa efa mitorina ihany koa.

    Milaza i bainina fa misy olona nanan-jo vozongo hono eto amin’ny nosy, kanefa dia very io zo io, satria « biby mangatsiaka rà hono ny fitondram-panjakan-dry zareo vozongo ».

    Tsy mahafantatra ny lalàna vozongo momba ny famerezana ny zo mahavozongo izany ity bainina ity e.

    Fa ny tena nahagaga dia milaza koa ity bainina ity fa « te-ahazo ny zom-bozongo hono, sy ny hanambady vehivavy vozongo fotsiny hono, no tena anton’ny nandehanan’ireo Gasy niady tany Europe tamin’ny Ady Lehibe Voalohany ireo » .

    Tsy vitan’zay maneho lava izao ny fanambaniany sy ny fankahalany ny Gasy ity bainina ity,
    fa mbola sahiny koa ny manova ny Tantara voarakitra any amin’ny tahirin’ny antontan-taratasy any amin’ny tany foiben’ny fanjanahana.

    Tamin’ny Ady Lehibe Voalohany, raha tsy nisy ireo olona avy any amin’ny zana-tany, dia ho inona izay mba lanjan’ny tafika vozongo nanoloana ny rainiboto !

    Ary indrindra-indrindra, raha tsy nisy ny olon’ny zana-tany nalefa niady, sy raha tsy nisy ny vola sy volamena ary vatosoa tena saro-bidy avy amin’ny zana-tany, dia ho inona no niafaràn’ny tany foiben’ny vozongo ?

    Tsy fantatr’ity bainina Red Rock ity angaha fa, tamin’ny Ady Lehibe Faharoa, i Roosevelt dia nitetika ny hanaovana ny tany foiben-dry zareo vozongo ho faritra tantanan’olona tondroin-dry zareo Anglo-Saxons.
    Izany hoe : hanaovana ny firenen-dry zareo vozongo ho faritra voasamatsamaka, mitovitovy amin’ny BeNeLux.

    Ny tena antony anankiray lehibe indrindra tsy nahatanteraka io drafitra notetehan’i Roosevelt io, dia
    . ny vola sy volamena ary vatosoa saro-bidy tsy hita pesipesenina avy tany amin’ny zana-tany, izay nalain’ny jeneraly di Gaoly tany Brazzaville, nandritrin’ny fivoriana natao tany, nanomboka ny 30/01/1944 ka nifarana ny 08/02/1944,
    . ka nentin’io jeneraly io ireo harena tsy hita pesipesenina ireo, ho arotsaka anatin’ny kitapom-bolan’ny Allies, mba ho isan’ ny saran’ny ady
    . mbola nanampy izany koa ireo olon’ny zana-tany nanaiky ho miaramila andaharan’ny tafika vozongo.

    [ Ampahatsiahivina fa ry zareo vozongo niaina tany amin’ny tany foiben’ny vozongo dia teo ambany ziogan’ny rainiboto, ka nila ranondranony tamin’ny rainiboto ny akamaroan’izy ireo ; tahakin’ny fanaon’izay olom-pirenena ambany ziogan’ny firenen-kafa ihany izany ]

    « NY VOLA NO HOZATRIN’NY ADY » , hoy i Cicero [Romana talohabe fahiny].

    Ka izany rehetra izany no nahatonga an’i Roosevelt ho nandao ilay drafitra notetehiny taloha ho atao ny firenena vozongo.

    • 11 novembre 2015 à 13:55 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 11 novembre 12:00, kakilay (#2022) répond à vatomena (#7547)
      « C’est en reconnaissance de ces sacrifices que tres tardivement peut etre la France a rendu à chaque Colonie son indépendance et sa liberté » .

      Ka ireo fahaleovan-tena sy fahafahana ireo indrindra anie, ry ‘Nao, no
      . nampanantenain’ilay jeneraly tamin’ny fivoriana tany Brazzaville,
      . ho takalon’ny olon’ny zana-tany nilatsaka ho miaramila hanatevin-daharana ny tafika vozongo izay efa montsana ka tsy nijoro intsony ,
      . no sady koa ho takalon’ny harem-be nalain’io jeneraly io ihany tany Brazzaville
      . ka narotsany anatin’ny kitapom-bolan’ny Allies, mba ho isan’ny saran’ny ady natao tamin’ny Nazi e .

  • 11 novembre 2015 à 12:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Ce 11 novembre 2015,
    je pense à tous les « POILUS » tombés durant cette putaine de guerre et à Georges Clémenceau qu’il faut inventer à MADAGASCAR.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 11 novembre 2015 à 15:20 | kakilay (#2022) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et moi
      qui croyais
      que c’était VOUS ?

      Faut jamais désespérer....

  • 11 novembre 2015 à 12:56 | Saint-Jo (#8511)

    « 11 novembre 10:54, Stomato (#3476) répond à hrrys (#5836) » à voir la longueur des files d’attente au service des visas, file de ceux qui ne peuvent pas avoir LE visa, l’on comprend que les refusés trouvent la France ingrate ! "

    Toa hoe maherin’ny 22 tapitrisa izao ny isan’ny Gasy !
    Firy amin’ireo 22 tapitrisa ireo ireto milahatra lazain’ity vozongo ity ireo ?

    Hoy ny namana caro hoe : “Raha tsy nanani-bohitra taty aminay ka nanjanaka anay ry zareo, dia ho tsy nisy akory ny olana mitranga amin’izao fotoana izao” !

  • 11 novembre 2015 à 13:24 | kartell (#8302)

    Il me paraît nécessaire de lire cet article consacré à l’image du tirailleur malgache durant cette guerre avant d’engager toute polémique stérile.....

    http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2014/05/20/l-image-du-tirailleur-malgache-de-la-grande-guerre-est-brouillee_4422286_3448834.html#

    • 11 novembre 2015 à 13:59 | caro (#7940) répond à kartell

      Sujet à caution dont je m’abstiens à commenter.

      Son analyse conduit à aboutir à une partialité dont l’essence consiste à dégager la responsabilité du pays colonisateur en ayant recruté des gens de la colonie.

    • 11 novembre 2015 à 15:39 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à caro

      Ouais et toi ont voit très bien ou tu veux en venir !
      Sans commentaire !!

    • 11 novembre 2015 à 15:41 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à kartell

      La première guerre mondiale est un « évènement historique » du 20ème siècle.
      Le théâtre des opérations étaient le continent européen.
      Cette guerre plongeait ces racines bien avant cette période.
      Les Malagasy sont parmi ceux qui ont subies les conséquences de cette guerre. L’ article que vous citiez rapporte quelques éléments partiels et partiaux de cette histoire.

      - La première bonne question à poser n’est-elle pas sur le POURQUOI de cette guerre ?

    • 11 novembre 2015 à 17:22 | Stomato (#3476) répond à caro

      Il est des fois où il vaut mieux s’abstenir !
      a) Tout d’abord pour ne pas reconnaitre la misère de la presse Malgache qui n’a pas cru bon de faire un article sur ce sujet.
      b) Parce que rien n’existe dans les archives à Madagascar sur ces combattants...
      c) Parce que tout ce qui existe comme archive est en Europe, et par conséquent nul et non avenu pour une passionaria revancharde.
      d) Enfin parce que c’est reposant intellectuellement de ne pas argumenter autrement qu’en disant : les faits que vous mettez en avant ne sont pas valables. Merveilleuse tradition orale opposée à celle de l’écrit.

    • 11 novembre 2015 à 18:30 | vatomena (#7547) répond à kartell

      @ ma curiosité a été amplement éveillée par votre source
      Je souhatais en savoir plus sur les tirailleurs de 1914 ; Merci pour votre source . Je remarque que Gallieni ,longtemps apres avoir quitté Madagascar, avait encore le souci d« épargner la vie des malgaches. Il s’opposait à leur recrutement . Il était le contraire d’un Mangin et de sa »force noire " .Il connaissait aussi l’état sanitaire du pays ; Si la cote était un cimetière pour les blancs ,elle était aussi malsaine pour les cotiers .

    • 11 novembre 2015 à 19:08 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à vatomena

      @ kartell, ATAVISME PREMIUM, Stomato, vatomena & Co

      « Oublie son passé se condamne à le revivre. »

      - Si ce n’est pas trop vous demandé, au lieu de parler des diverses conséquences de la décision de cette guerre de 14, pourrions-nous discuter de la/ de(s) cause(s) historique(s) de celle-ci ?

    • 11 novembre 2015 à 19:33 | caro (#7940) répond à Stomato

      Je ne vais relever qu’une chose pour mettre en valeur votre très haute honnêteté intellectuelle.

      « b) Parce que rien n’existe dans les archives à Madagascar sur ces combattants...
      c) Parce que tout ce qui existe comme archive est en Europe, et par conséquent nul et non avenu pour une passionaria revancharde. » :

      • Si vous ne le saviez pas, je vous l’apprends : les archives doivent être ouvertes après 50 ans pour permettre aux chercheurs d’écrire l’histoire, la vraie, et non les falsifications ou les éructations des plumes des vainqueurs et envahisseurs aux colonies ;

      • Actuellement, les 50 ans sont largement dépassés et que voit-on ? les archives sont désespérément verrouillées à plusieurs tours… ;

      • Et pourquoi elles ne sont pas ouvertes, y a-t-il quelque chose à cacher à l’humanité ???

      • …

    • 11 novembre 2015 à 19:49 | caro (#7940) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Bonjour Le Veilleur,

      Camarade, n’êtes-vous pas en train de demander la lune ?

      Le 11 novembre, commémoration de l’armistice, tout le monde sait que l‘on doit parler de cette guerre, de son origine ainsi que de ses conséquences … mais c’est belle une occasion aussi pour ces contributeurs de montrer :

      • qui ils sont ;

      • qu’est-ce qu’ils ont dans le ventre contre nous ;

      • comment ils voient ceux des nôtres qui ont combattus et versé leur sang pour leur pays et leurs ancêtres ;

      • leur reconnaissance de la contribution de nos ancêtres dans une guerre qui n’était pas la leur ;

      • à quel point leur incrustation à Madagascar leur fait du mal et pourtant ils y restent ;

      autrement, ils n’auraient même pas attendu que vous leur demandiez de faire des échanges sur le véritable sujet pour le faire, au lieu de nous invectiver chaque jour naissant pour salir notre histoire et le peuple que nous sommes !

      Cordialement

    • 13 novembre 2015 à 17:51 | Lucie (#101) répond à kartell

      "Il y a 100 ans : La situation économique à Madagascar
      Extrait de « Madagascar en 1914 – Presse locale , coloniale et métropolitaine –
      Bibliothèque malgache

      ...
      Les journaux de notre capitale mènent en ce moment campagne pour l’autorisation à accorder aux tirailleurs malgaches d’être envoyés sur le front. Ces soldats indigènes paraissent sincèrement animés du désir d’aller rejoindre les coloniaux dont les rangs s’éclaircissent ici de plus en plus.
      Recrutés dans la classe la plus robuste de la population, ce sont, par atavisme sans doute, des marcheurs infatigables, capables de fournir, plusieurs semaines durant, des marches quotidiennes de 50 à 60 kilomètres. Ils deviennent très vite d’excellents tireurs et, encadrés par les sous-officiers de l’infanterie coloniale, il est à présumer qu’ils se comporteraient vaillamment. On se demande seulement s’ils pourraient supporter la rigueur d’une campagne d’hiver en Europe ? Le chef de la colonie en aurait, dit-on, mis une brigade entière à la disposition de la métropole.
      Le loyalisme de nos nouveaux sujets s’est affirmé si fréquemment depuis plusieurs années que l’éventualité du départ de ces troupes indigènes ne saurait causer la moindre appréhension. Il nous resterait les miliciens, suffisamment nombreux pour assurer la police dans ce pays éminemment pacifique.

      Le Temps"

    • 13 novembre 2015 à 18:00 | Lucie (#101) répond à Stomato

      01/11/2015
      François HOLLANDE a promis ... la déclassification de certains documents sur la guerre de décolonisation .

      Concernant la guerre au Cameroun
      http://survie.org/billets-d-afrique/2015/249-septembre-2015/article/fini-l-omerta-5016

      Madagascar peut-être ?

    • 14 novembre 2015 à 16:14 | caro (#7940) répond à Lucie

      Merci Lucie pour l’info, très instructif.

      En espérant de bonnes nouvelles pour notre pays. Mais en attendant, l’espoir fait vivre …

    • 14 novembre 2015 à 16:21 | caro (#7940) répond à Lucie

      Ceci permet d’équilibrer, un tant soit peu, une version qui ne devrait pas être uniquement unilatérale dans l’attente de l’ouverture des archives pour l’instant verrouillées.

  • 11 novembre 2015 à 14:00 | sanois (#8546)

    TRES PEU
    de malgaches ont combattu et ils ont ete verses dans les services auxiliaires
    genie , usines pour 2/3 d entre eux

    une bonne partie d’entre eux n’etaient pas apte au combat dans les conditions metropole mais ceux qui ont combattu se sont reveles d’excellent soldat ( tirailleurs)(tiaera)

    Beaucoup de deces dans les transports et les conditions sanitaires et climatiques

    Au retour des soldats a Mada ca a bardé entre les chefs de village et ceux ci
    Les chefs avaient etes payes par la nation francaise pour le recrutement

    Pourquoi aucun nom de malgache sur les monument de cette epoque,

    C ’est Mangin qui a ecrit ce bouquin de con « la force noire » qui a reussi a decider de la demande de volontaires pour l armee( j ai dit volontaires) Malgaches .Les malgaches etant consideres comme de pietres soldats
    Il y en a eut tres peu en fait sur le theatre de la 1 guerre mondiale

    Cela n enleve rien a leur sacrifice (eux.........)

    • 11 novembre 2015 à 14:09 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à sanois

      « Confusion entre « Deutschland über alles » et l’hymne allemand »
      http://blog.lefigaro.fr/berlin/2009/11/lelysee-confond-deutschland-uber-alles-avec-lhymne-allemand.html

      En France, le débat sur un dépoussiérage de la Marseillaise visant à la débarrasser de ses passages les plus controversés est toujours d’actualité.

      - L’état Français/La France/Les « dirigeants » français sont-ils capable de se remettre en question ?

    • 11 novembre 2015 à 15:05 | kakilay (#2022) répond à sanois

      Et ils ont recommencé...
      en 39 :
      pour confirmer
      leur imbécilité :
      la force d’oppression,
      je veux dire !

      Etrange non ?

      Epargnez nous votre cette forme Amour,
      vous ne vous que sentirez mieux :
      et nous de même :
      pourquoi vouloir compliquer
      l’Histoire,
      pour des malheurs des hommes,
      qui n’ont rien demander,
      qu’à ce qu’on leur foute la paix :
      ce fut votre guerre,
      et comme je disais à l’autre,
      pourquoi y avoir mis
      vos « petits-enfants » ?

      Et pour des prunes,
      en plus !

      Ou pour le fun ?

      Des sadiques ???

    • 11 novembre 2015 à 16:37 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Dans la guérilla du Sud ,les motivations sont plus claires :On veut s’emparer du troupeau du voisin .Pas plus . et surtout cela ne dépasse pas l’échelon local.

    • 13 novembre 2015 à 18:07 | Lucie (#101) répond à sanois

      "Il y a 100 ans : La situation économique à Madagascar
      Extrait de « Madagascar en 1914 – Presse locale , coloniale et métropolitaine –
      Bibliothèque malgache

      Les journaux de notre capitale mènent en ce moment campagne pour l’autorisation à accorder aux tirailleurs malgaches d’être envoyés sur le front. Ces soldats indigènes paraissent sincèrement animés du désir d’aller rejoindre les coloniaux dont les rangs s’éclaircissent ici de plus en plus.
      Recrutés dans la classe la plus robuste de la population, ce sont, par atavisme sans doute, des marcheurs infatigables, capables de fournir, plusieurs semaines durant, des marches quotidiennes de 50 à 60 kilomètres. Ils deviennent très vite d’excellents tireurs et, encadrés par les sous-officiers de l’infanterie coloniale, il est à présumer qu’ils se comporteraient vaillamment. On se demande seulement s’ils pourraient supporter la rigueur d’une campagne d’hiver en Europe ? Le chef de la colonie en aurait, dit-on, mis une brigade entière à la disposition de la métropole.
      Le loyalisme de nos nouveaux sujets s’est affirmé si fréquemment depuis plusieurs années que l’éventualité du départ de ces troupes indigènes ne saurait causer la moindre appréhension. Il nous resterait les miliciens, suffisamment nombreux pour assurer la police dans ce pays éminemment pacifique.
      Le Temps "
      ...

  • 11 novembre 2015 à 14:54 | Lucie (#101)

    Sans doute parce que cet évènement est considéré comme un « point de détail » dans l’histoire de Madagasikara ...Et pourtant , il s’agit d’un point névralgique comme d’autres ,qui replace à chaque fois les relations entre Madagasikara et la France dans une perspective et un choix :
    - aller de l’avant en reconnaissant les erreurs et les responsabilités pour rebâtir des relations de confiance ,
    - ou s’enferrer dans l’orgueil aveugle de ceux qui savent au fond qu’ils ont mal agi ?
    Quid de la reconnaissance des massacres du 29 mars 1947 : 2 ans après cette fameuse armistice européo-européenne ?
    La paix chez moi , la querre chez les autres : une « philosophie » comme une autre ...?

    • 11 novembre 2015 à 15:08 | kakilay (#2022) répond à Lucie

      Et c’est nous
      qui devons les remercier,
      en plus...

      marianne-la-cynique....

    • 11 novembre 2015 à 15:09 | caro (#7940) répond à Lucie

      Lucie,

      « aller de l’avant en reconnaissant les erreurs et les responsabilités pour rebâtir des relations de confiance… » :

      J’admire votre optimisme et votre bienveillance, mais permettez-moi le doute lorsque même sur un simple forum que celui-ci, il y en a qui persistent à répandre la malveillance en ne ratant aucune occasion pour salir notre histoire et nous avilir en tant que peuple.

      Comble de l’incohérence, si tant est que notre pays est si mauvais que ça, malgré nos difficultés actuelles, pour quelles raisons s’y incruster au lieu de faire ses valises ??? Un minimum d’intelligence les conduirait, à tout le moins, s’ils ne veulent pas nous aider, s’abstenir de tous propos ou actes ne favorisant pas notre peuple !

    • 11 novembre 2015 à 15:18 | kakilay (#2022) répond à caro

      C’est une question de culture :
      et comme on dit :
      La culture est une seconde nature.

      Et malheureusement :
      Votaire et Montaigne,
      il faut changer de Terminal !

    • 11 novembre 2015 à 16:42 | vatomena (#7547) répond à Lucie

      Vous avez mal choisi votre date : Le 29 mars aucun rebelle n’a été tué . Tous les assassinés étaient français ,métis ,malgaches francophiles .Le complot était bien monté . Tous ont été surpris . Sauf peut etre le colon Carlet à Manakara qui a pu résister avec le soutien de ses manafy bara

    • 11 novembre 2015 à 16:53 | vatomena (#7547) répond à caro

      Controverse

      Et si la France est cause de tant de ’méfaits " pourquoi s’y réfugier à 100 000 ou 200 000. . les mauvais souvenirs laissés par le colon ne sont donc pas dissuasifs . On ne va pas chercher pitance chez le diable surtout quand il y a tout ce qu’il faut sur la terre natale .

    • 11 novembre 2015 à 18:33 | kakilay (#2022) répond à vatomena

      Effectivement :
      à vous lire,
      vous et vos con-pairs,
      vous serez capables de nous faire oublier,
      que la France,
      c’est aussi autre chose :
      si les français avez tous
      cet esprit de saucisson,
      tout le monde roulerait
      en Mercedes,
      aujourd’hui.

      Heureusement que non !

    • 11 novembre 2015 à 18:35 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à vatomena

      Apres la 1ère GM, il y a eu la 2ème.
      - Les allemands ont-ils le monopole des massacres ?

      29 mars 1947
      http://www.voltairenet.org/article16661.html
      +
      "... Le commissaire à la Sûreté, Marcel Baron, apprend par ses espions qu’une insurrection se prépare : « Laissons faire, ils n’ont que 200 fusils, on en profitera pour leur casser le dos comme on l’a fait en Algérie, à Sétif ». Les députés malgaches font placarder des affiches appelant au calme, la police les arrache. Quand éclate la révolte en 1947, la France envoie 30 000 soldats et met en application les méthodes de guerre psychologique : tortures, exécutions sommaires, regroupements forcés, mais surtout terreur civile. Des suspects sont jetés vivants d’un avion pour terroriser les villageois de leur région.
      Accusés de sédition, les députés malgaches du MDRM voient leurs collègues, y compris l’extrême-gauche, voter sans hésiter la levée de leur immunité parlementaire. Ils sont arrêtés sur les marches de l’Assemblée nationale et torturés. La guerre oubliée de Madgascar fera plus de 300 000 victimes."
      Grégoire Seither

    • 11 novembre 2015 à 19:29 | vatomena (#7547) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Alors là ,Le coup de trompette est retentissant !300 000 morts ? Trois fois plus que le chiffre donné par le journaliste communiste Tronchon’(100 000) ;Le maitre de conférences Fremigacci donne d’autres chiffres :1000 à 2000 tués par les insurgés (colons ,francophiles malgaches ,métis ,créoles ,padesm )—5 à 6 000 rebelles tués dans des combats ---20 à 30 000 morts de misère physiologique dans la foret — 178 condamnations à mort et 24 exécutions—

    • 11 novembre 2015 à 19:33 | vatomena (#7547) répond à kakilay

      Vous avez une Mercedes ,j’espère ! pour rendre les français sans Mercedes jaloux de vous

    • 13 novembre 2015 à 09:01 | Lucie (#101) répond à caro

      Cher(ère) Caro,
      Nous avons tous repéré ici et là les agents provocateurs dans ce type de forum.
      Je crois qu’il n’est pas toujours utile de s’abaisser à leur niveau et d’aller dans leur sens car ceux qui aiment vraiment Madagasikara et les malagasy et tous ceux de bonne volonté (quelles que soient leurs origines) qui sont sincères dans cette démarche , savent qu’il faut TOUJOURS élever le débat .
      L’intensité de la passion avec laquelle les uns et les autres écrivent , démontrent que Madagasikara nous fait tous vibrer et que tant que nos coeurs battent et ceux de nos enfants , il y tout lieu d’être optimiste . Je ne suis pas particulièrement bienveillante , détrompez-vous , surtout devant la dichotomie permanente de ceux qui prônent de grands et beaux principes (que nous pourrions tous partager les yeux fermés), mais dont les actes et les agissements violent constamment lesdits principes . A un moment donné pour tous ces bonimenteurs , il faudrait peut-être « s’appliquer à soi ce qu’on prétend imposer aux autres » ...? En un mot se respecter soi-même , c’est : forcer le respect de vos éventuels partenaires et établir une vraie relation de confiance .
      Pour ceux qui « s’incrustent quelque part » comme vous dites : les raisons des uns et des autres importent peu , de mon point de vue . En revanche ce qui est primordial c’est : être quelque part pour détruire ou pour construire ? Nombre de pays qui se sont construits par la force des émigrés (USA , Australie ...) n’en sont devenus que plus forts et plus riches , pas seulement de manière sonnante et trébuchante , mais aussi parce que tous ces immigrants-émigrés d’origines diverses ont apporté leur pierre spécifique à l’édifice et surtout , ont adhéré à un vrai projet de construction de société .
      L’enseignement de l’histoire est vital (s’il n’est pas politiquement orienté...) , il nous place les uns comme les autres face à nos responsabilités .
      Bien à vous .

    • 13 novembre 2015 à 09:30 | Lucie (#101) répond à vatomena

      Le 05/12/2008
      Pièce de théâtre interdite en Afrique francophone par la DGCID1 : direction générale des la coopération internationalee

      « Madagascar 1947 » : censure d’Etat pour une pièce de théâtre
      Jean-Luc Raharimanana | Ecrivain

      (D’Antananarivo)
      47 vous-dit-elle quelque chose ? 29 mars 1947. Une date. Une simple date. De printemps. De massacre. L’histoire de France n’a-t-elle pas basculé ce jour-là sous les assauts de quelques indigènes armés de sagaie, de lance et de flamme ? Peut-on le dire ? Que l’histoire de France, la grande histoire de France, s’est infléchie sous les coups de quelques sauvages croyant fort à la puissance de leurs amulettes et talismans ?
      La France eut-elle à partir de ce jour-là les mêmes rapports, les mêmes liens avec ses colonies ? N’a-t-elle pas choisi désormais la répression et l’abandon de ses idéaux nés de la Révolution de 1789 ? Tous les hommes naissent libres et égaux en droits… L’Indochine suivra très vite, l’Algérie, le Cameroun…
      Faisant suite aux promesses d’après-guerre d’accorder liberté aux colonies, faisant suite aux espoirs nés de la victoire contre le fascisme et le nazisme, Madagascar ou toute autre colonie ne pouvait-elle pas espérer vivre enfin hors domination, hors indigénat et humiliation perpétuelle ? Ce pays pouvait-il dépasser son statut de dominé, sortir de cette situation étrange d’infériorité accolée à sa « race » ? Pouvait-il mener sa propre histoire ? Les colonies ne pouvaient-ils plus faire confiance à la parole de la France ? Celle des Lumières, superbe promesse d’humanisme ?
      Las, la France d’alors, 1946, choisit de maquiller les promesses et refusa toute idée d’indépendance. Rejetant l’idée d’autonomie dans l’union française proposée par l’Etat français, les Malgaches se soulevèrent, choisirent d’être rebelles. La politique a perdu, les armes ont parlé.
      1947 ou cette arrogance, ce désir de ne pas lâcher sa proie -main d’œuvre, marchés et ressources des colonies… 1947 ou ce refus de reconnaître l’humanité pleine de l’Autre, cette soif d’exploitation prenant le pas sur toute autre considération… Le 29 mars 1947, à Moramanga, les rebelles malgaches se lancèrent dans un assaut sans espoir.
      Si la première nuit fut de victoire, les suivantes furent de cauchemar. Des massacres et des exactions en nombre, des fusillades sans fin et des exécutions sommaires. Des « enquêtes ». Des « questions ». Des dizaines de milliers de morts civils, de faim, de maladie. Des milliers de réfugiés en fuite devant la guerre, guerre coloniale. L’expérimentation de tout ce qui allait suivre en Algérie. En tout : l’impossibilité de chiffrer les morts, tant on a tué… 89000 morts selon l’armée française en 1949. 11000 morts, chiffre officiel et risible un an plus tard.
      Les années suivantes furent de négation. Les années suivantes furent de silence. On brûla des archives. On classa des archives. On ferma des archives. On ne jugeât point. Sauf les Malgaches, coupables pour avoir refusé l’injustice du colonialisme.
      A l’indépendance, promesse toujours d’une vie commune, dans une humanité partagée, dans un élan démocratique respectueux de chacun, dans des rêves de progrès universel. On appela cela coopération. Mutisme et complicité. Dictature. Corruption. Silence toujours. L’oubli a succédé. Les générations furent autant de couches de linceuls naturelles. C’est ce qu’on a cru.
      La parole insoumise
      Silence pèse sur la mémoire. Les langues se délient. Des hommes et des femmes voudront comprendre. Dans ce désir, réel cette fois-ci, de vivre ensemble. Des hommes et des femmes, au-delà des frontières de l’histoire et des rapports de force, voudront savoir. Pourquoi en 47, deux ans après le carnage, deux ans après le « plus jamais ça », pourquoi à Madagascar s’est perpétré l’un des plus grands massacres coloniaux ? Un massacre commis par les vainqueurs du nazisme ? Par ceux qui ont vu de près les horreurs de la guerre ?
      C’est ce silence qu’explore le spectacle « 47 », créé en septembre 2008 au Centre culturel français d’Antananarivo, de concert avec Thierry Bedard, metteur en scène, de concert avec Sylvian Tilahimena et Romain Lagarde, comédiens malgache et français. Une histoire commune. Violente. Sensible. Un théâtre qui nous ramène dans ce désir de vivre ensemble, de comprendre ce qui a déchiré, les corps malmenés et torturés, les paroles étouffés et les non-dits qui corrompent les âmes. Pour un langage du présent, un langage partagé. Enfin. ( voir un extrait en cliquant sur la vidéo.)
      47 Raharimanana
      Mais ainsi en a décidé le « bureau politique » de la DGCID1 [direction générale de la coopération internationale et du développement du ministère français des Affaires étrangères, ndlr]. Coopération et développement ? Silence sur « 47 ». Censure sur le spectacle. Interdiction d’emmener cette parole dans les centres culturels africains et alliances françaises. Etouffer les mémoires pour perpétuer quelle tradition ? Quelle domination ? La France grande et rayonnante ? Mère du progrès et de la civilisation ?
      Ainsi, le spectacle ne peut tourner dans ces centres culturels vitrines de la France et de sa capacité de dialoguer avec le monde, vitrines de sa culture, vitrines des cultures. Une vitrine, selon la DGCID, ne saurait comporter la moindre trace de salissure -ces pages sombres de l’histoire coloniale…
      Un puits de vérité sans fonds
      Il est vrai qu’accorder vitrine à l’histoire coloniale française, c’est plonger dans un puits de vérité vertigineux, c’est plonger dans une saleté sans mesure et inavouable. La mission des centres culturels serait-elle politique, idéologique, partisane ? La culture a-t-elle réellement sa place quand s’exprime une certaine tendance politique du ministère des Affaires Étrangères qui a droit de veto sur la programmation des centres en question ? « Bureau politique » de la DGCID ? Quel est ce bureau qui n’apparait dans aucun organigramme officiel ?
      Et dans cette affaire, le devoir de réserve imposé à ces responsables culturels ne vire-t-il pas à l’obligation de collaborer à une politique discriminatoire, un déni de l’histoire des colonies, un déni de l’histoire de France ?
      Alors que la politique africaine de la France est déjà un désastre, obligerait-on les hommes et femmes de cultures français à trahir leurs éthiques et convictions ? Faut-ils qu’ils s’alignent sur le même plan que ceux qui ont terni pour longtemps l’image de la France : ces aventuriers politiques qui n’ont jamais considérés les Africains, ces barbouzes et autres prédateurs économiques du continent ?
      Mais la mémoire se moque bien de la censure même si c’est une censure d’Etat. Le désir est profond de comprendre d’autant plus que nous avons maintenant le recul nécessaire pour tout entendre, pour enfin échanger.
      Auteur, ancré dans les deux cultures -malgache, française, j’ai la conviction que ces actes et discours stigmatisant la légitime revendication des mémoires ne sont que les sursauts d’une certaine France imbue encore de culture coloniale.
      Le monde d’aujourd’hui a aboli les frontières, le monde d’aujourd’hui est un monde où la parole peut être infiniment plus libre si on se donne la peine d’utiliser tous les moyens à notre disposition, le monde d’aujourd’hui est un monde où la parole se multiplie, se diversifie, un monde excitant où l’Autre se trouve au bout d’un clic, au bout d’un fil, au bout d’une lettre.
      Oui, j’ai cette conviction… A moins qu’une période totalitaire ne se prépare et que je ne m’illusionne, à moins que cette période ne fasse table rase de toutes ces paroles incontrôlables, insoumises, à moins que ces régimes politiques, économiques, qui ont déjà le sort du monde en main, ne deviennent réellement fous et ne viennent à effacer toute velléité de culture, de mémoire, de résistance, à moins que…
      Mais le 29 mars 1947, les rebelles ne sont pas tombés pour ça…
      ► A lire : Un prolongement de cet article peut-être trouvé sur Global Voices Online, en français, avec une revue des commentaires qu’il a suscités.

    • 13 novembre 2015 à 09:47 | Lucie (#101) répond à Lucie

    • 13 novembre 2015 à 10:08 | Lucie (#101) répond à Lucie

    • 14 novembre 2015 à 16:52 | caro (#7940) répond à Lucie

      Bonjour Chère Lucie,

      Merci pour vos sages paroles :

      « Je crois qu’il n’est pas toujours utile de s’abaisser à leur niveau et d’aller dans leur sens car ceux qui aiment vraiment Madagasikara et les malagasy et tous ceux de bonne volonté (quelles que soient leurs origines) qui sont sincères dans cette démarche , savent qu’il faut TOUJOURS élever le débat ».

      Vous avez parfaitement raison et j’y adhère sans la moindre restriction.
      Je dois reconnaître, néanmoins, malgré des efforts que je déploie, que je ne suis pas toujours à la hauteur. Et pour me dédouaner, je vais dire que ce serait à cause d’un instinct pour toute personne normalement constituée !

      Dans un post que j’ai destiné à Olivier qui s’est engagé à discuter avec moi sur cette question de se maintenir quelque part, je lui avait dit que les raisons sont principalement professionnelle et accessoirement affective. Donc, à partir de ce constat, le choix personnel de construire ou de détruire comme vous le rappelez revient à chacun.

      Pour ma part, l’équation et simple comme dans la vie de tous les jours, quoique je dois reconnaitre aussi qu’il faut une certaine dose d’adaptation : il faut de la cohérence dans ce qu’on fait et le non respect de celle-ci n’exprime qu’un for intérieur qui n’est pas en harmonie.

      Mais même si vous refusez d’être « bienveillante », vous êtes à tout le moins « clairvoyante ».
      Votre vision que j’apprécie est tout à votre honneur. Merci

      Cordialement.

    • 14 novembre 2015 à 17:09 | caro (#7940) répond à Lucie

      Merci pour ces très riches documentaires dont j’ignorais l’existence.

      Il leur faudrait une diffusion adéquate pour que nos compatriotes en prennent connaissance également.

  • 11 novembre 2015 à 15:55 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Comme il l’est écrit dans l’un de vos quotidiens ,il n’y a aucune négociation en cours entre Madagascar et la France sur l’affaire des îles éparses .
    La France à liés des partenariats stratégiques avec le Mozambique pour exploiter les éventuels gisements d’hydrocarbures. et l’ambassadrice de France a parler haut et clair
    Les chiens aboient et la caravane passe ,une fois de plus dirais-je .
    Que va donc faire votre gouvernement et vous autres a part glapir sur ce forum ?

    • 11 novembre 2015 à 16:21 | kakilay (#2022) répond à ATAVISME PREMIUM

      Si votre cause est entendue,
      les poches pleines,
      qu’est-ce qui vous manque ?
      de quoi vous plaignez vous :

      Notre Coeur ?

      Ce doute
      vous assaillira
      vous accompagnera
      toujours :

      le bout de saucisson
      accepté,
      vaut-il Amour ?

    • 11 novembre 2015 à 16:39 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à kakilay

      les relents de saucisson
      Apres la beuverie du soir
      Et ces taches de vin sur le menton
      En moi fait monter des idées noires !

      Poète de boites de nuits et de bordels

  • 11 novembre 2015 à 16:14 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Pour moi la France doit agir de cette manière .
    - Relocalisation du sommet de la Francophonie
    - arrêt total des aides bilatérales
    - Blocage des aides Européennes.
    - Pression sur le Fmi et les autres instances mondiales pour un un réel progrès de gouvernance dans ce pays .
    Et si cela ne suffit pas de demander ,comme ce fut le cas en Iran ,aux sociétés Françaises de se retirer du pays .
    Faut assécher le marigot pour voir apparaître les crocodiles

    • 11 novembre 2015 à 16:47 | vatomena (#7547) répond à ATAVISME PREMIUM

      Mai les crocodiles sont une espèce protégée à Madagascar ;non ?

    • 11 novembre 2015 à 16:54 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à vatomena

      Oui mais ils se cachent bien !

    • 11 novembre 2015 à 17:04 | Behantra (#9165) répond à ATAVISME PREMIUM

      Gouvernance

      La France n’a aucune leçon à donner

      Plus de 2000 milliards de dettes , 40% des emprunts destinés à remboursés les intérets de cette dette

      Alors que son voisin allemand : aucune dette , aucun emprunt et c’est le pays qui accueille le plus de migrants en Europe

      La France :

      Celle qui a morflé sa baise à Dien Ben Phu , celle que les allemands ont envahi en trois semaines et qui bombent le torse le 14 Juillet sur les champs Elysées en souvenir certainement de ses massacres à Madagasikara , au Cameroun , en Algérie

      Le grand Général Giap , qui avant sa mort a tenu à remercier les malagasy d’avoir reçu Ho Chi Minh qui est venu s’initier aux techniques de la guérilla
      mises au point par un certain Ravelojaona

      Techniques utilisées par le capitaine Ramanantsoa qui a décimé des patrouilles anglaises qui voulaient s’accaparer de Madagasikara lors de cette deuxième guerre mondiale , sa tète a été mise à prix et une thèse subodore que ce sont les anglais qui ont provoqué 1947 à Madagasikara

      Alors chiche Atavisme !

      Que la France ferme ses frontières , se dégage de l’Afrique sub-saharienne
      et de Madagasikara en particulier

    • 11 novembre 2015 à 17:16 | Behantra (#9165) répond à Behantra

      D’autant plus que sans ces dizaines de milliers de Maghrébins , d’Africains et de Malagasy envoyés en première ligne pour servir de chairs à canon de ces 10 millions de Russes tombés à St Petersbourg (Stalingrad) , des Australiens ,
      des Canadiens , des Anglais , des Américains .. la France n’existerait mème pas actuellement

    • 11 novembre 2015 à 17:34 | Stomato (#3476) répond à Behantra

      >>Plus de 2000 milliards de dettes , 40% des emprunts destinés à remboursés les intérets de cette dette<<

      Comme vous êtes bien renseigné !!!
      Mais avez vous une idée de le richesse des Français (de métropole) ?
      Et cela ne vous donne pas une petite idée des raisons pour lesquelles certaines banque payent pour prêter de l’argent à la France ?

      Oui le montant des dettes de la France est important, mais avec quel argent croyez vous que la France aide « encore » Madagascar ?
      Sont-ce les Malgaches qui vont bosser pour rembourser ces prêts à leur pays ?

      Il est souvent bon de réfléchir avant de dire n’importe quoi.

    • 11 novembre 2015 à 17:41 | Stomato (#3476) répond à Behantra

      J’ai lancé des recherches sur Google, et voici le résultat.
      Aucun résultat trouvé pour « algériens bataille de stalingrad ».
      Aucun résultat trouvé pour « malgaches bataille de stalingrad ».
      Aucun résultat trouvé pour « africains bataille de stalingrad ».

      Vous devez avoir eu vos informations sur la version Malagasy de Wikipedia ?
      Version à laquelle je n’ai pas accès...

    • 11 novembre 2015 à 18:07 | Yet another Rabe (#4812) répond à Behantra

      Bonsoir,

      Sans les canadiens, les australiens, les anglais, les américains et n’oublions pas nos trouffions malgaches, la France n’existerait peut être pas.
      En tout cas cela démontre que les occidentaux pour se défendre de la peste brune des nazis ont su faire front et cause commune.

      Nous avons coutume de dire « ny vazaha hono mody miady », ce à quoi la réplique pourrait être « ny gasy mody mihavana ».
      Quand on arrivera à sortir de la logique du « samy mandeha samy mitady » qui a débuté sur les chapeaux de roues à partir de l ’ ère de l’amiral sans flotte, on pourra légitimement avoir un peu plus d’espoir pour les malagasy.

      Cordialement
      YaR

    • 11 novembre 2015 à 18:17 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      PS : je me suis trompé de guerre ici, on parle de la 1-ere guerre mondiale, mais que ce soit la 1-ere ou la 2-eme l’idée de mon propos reste la même.

      Cordialement
      YaR

    • 11 novembre 2015 à 18:27 | Behantra (#9165) répond à Stomato

      Petite idée : Stomato !!!

      Vous connaissez beaucoup des placements qui rapportent 40% vous !!!

      Et c’est certainement pour cela que les français ont retiré leur fric de ces caisse d’épargne à la noix

      La caisse des dépots en France gèrent 1500 milliards ’euros par an

      A chaque fin d’exercice les 240 milliards restant sont répartis comme suit

      80 miliards pour la sécu et la caf

      80 millards pour les régions et départements

      Et surtout .... 80 milliards pour l’ETAT

      Cet ETAT c’est qui ???

      Alors ne me faites pas rire avec vos : avec quel argent la France aide « encore » ...

      Pendant les émeutes sanglantes , en Cote d’Ivoire , Sarkozy qui soutenait à 200% Alassane Ouatarra (dont beaucoup d’Ivoiriens disent que celui ci n’est pas Ivoirien mais burkina) , Sarkozy a montré donc le vrai visage de cette France qui sous pretexte d’aide ne veut en fait qu’asseoir un peu plus sa domination dans cette partie du monde

      Et la question essentielle est celle ci Stomato

      Que la France se dégage de l’Afrique sub-saharienne et de Madagasikara en particulier

    • 11 novembre 2015 à 18:42 | vatomena (#7547) répond à Behantra

      Où il apparait que nous avons été colonisés par les plus couillons et les plus faibles des Européens - Pas de chance ,Gross katastrophe -Ceci expliquerait pourquoi nous restons ainsi au pied de l’échelle .Tout s’explique .Les 5 ou 6 colons qui sont restés nous empêchent d’avancer .Madame Caro explique cela tres bien ...

    • 11 novembre 2015 à 18:52 | vatomena (#7547) répond à Behantra

      Mise à jour

      Ouattara vient d’etre brillamment reélu par le peuple ivoirien .Il a fait valoir son bilan : 8% de croissance annuelle .Résultat remarquable apres une guerre civile qui avait divisé le pays et tout interrompu.

      Quand le Sud aura été pacifié , nous aurons aussi peut etre notre miracle malgache ; Le peuple est prêt pour profiter de tout ce que la bonne gouvernance peut apporter . Il a soif de vivre enfin

    • 11 novembre 2015 à 19:02 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à Behantra

      Oh toi le grand féru d’histoire ,rappelle moi donc ce que sont les grandes réalisations de la caste dont tu est issu .
      Réalisations civiles ,architecture ,aménagement du territoire ,artistiques ,techniques ,militaires ,et j’en passe.
      Apres cela, je te dirai si tu a droit au chapitre !

    • 11 novembre 2015 à 19:48 | Behantra (#9165) répond à vatomena

      Re mise à jour

      Croissance pour qui ?

      Quand j’entends ici et là : les français ont repris le dessus en Cote d’Ivoire

      Et si croissance il y a , sans réconciliation .. entre Ivoiriens , sans que des réponses claires soient apportées à propos de cette intrusion de la France pendant ces émeutes , qui rappelons le a fait plusieurs milliers de morts

      J’ai été dans ces régions dans les années 70 (Sénégal et Cote d’Ivoire) et ce que j’ai remarqué , en ce temps là : tous les circuits commerciaux étaient entre les mains des français et des libanais

      Et d’aprés les dires des experts français amis : cela n’a guère changé

      Alors ???

    • 11 novembre 2015 à 20:12 | caro (#7940) répond à vatomena

      « …NOUS AVONS été colonisés… NOUS RESTONS ainsi au pied de l’échelle » :

      Ha, ha, ha… Le colon COLONISATEUR qui se prend pour le pauvre colonisé !

      On change de veste pour induire les lecteurs en erreur ???

      Tout le monde sait maintenant que VATOMENA est un colon qui parle au nom des malgaches !

    • 11 novembre 2015 à 20:29 | Stomato (#3476) répond à Behantra

      >>Sarkozy qui soutenait à 200% Alassane Ouatarra (dont beaucoup d’Ivoiriens disent que celui ci n’est pas Ivoirien mais burkina) <<

      Petite question, pour vous Alassane Ouatara est Ivoirien ou Burkinabé ?
      Juste parce que je me demande ce que cela vient faire dans cette discussion.

      Et avez vous tenu compte de l’âge du capitaine et de la vitesse du vent entre les barreaux de chaise pour ce qui à trait à la richesse gérée par la Caisse des Dépots ?

    • 11 novembre 2015 à 21:03 | Saint-Jo (#8511) répond à caro

      Io vatomena io ange ry ’Nao dia tsy mahay teny gasy akory e !

      Rehefa mba mamaly izay soratako amin’ny tenin-drazana io bainina io, dia valin-teny amin’ny teny frantsay tsy misy ifandraisany akory amin’izay tiany ho valiana no mba arosony.

    • 11 novembre 2015 à 21:37 | vatomena (#7547) répond à caro

      Ne craignez vous pas chère Clara que la sottise vous étouffe .

    • 11 novembre 2015 à 21:42 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Parler français ,c’est parler à tous ;langue française = langue de la diplomatie
      le plus difficile : c’est l’orthographe- c’est la faiblesse de ceux qui n’ont pas suivi les grandes écoles françaises ou les Universités
      Le français pour nous est comme une coquetterie

    • 11 novembre 2015 à 21:48 | vatomena (#7547) répond à Behantra

      ^Croissance c’est croissance ; plus d’emplois ,plus d’argent qui circule ,plus de commerces de rues ,plus de trafic routier,plus détudiants,meilleurs soins
      Ce qui n’est pas le cas ici

    • 11 novembre 2015 à 21:50 | vatomena (#7547) répond à Stomato

      Oui ,donnez ,donnons du travail à tous les malgaches ; ne laissons pas les jeunes diplomés sans activités et à oublier leur savoir ;

    • 11 novembre 2015 à 21:55 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      Indray andro izy mba amelezana ahy hoe olona tsy mandray ravin-dena dia nilaza fa akaiky kokoa ny « mpiasy tany » gasy hono izy !!!.

      Dia nisy gasy anankiray koa ho fiombàna azy dia nilaza fa tena gasy izy io, kanefa ny fanaratsiany antsika dia efa mandreraka loatra !

      Mahavariana ihany ity filàna ranondranony ity ho’aho ê !

    • 12 novembre 2015 à 00:17 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      QUI doit donner du travail à tous les malgaches ?
      Vous attendez aussi ça de la France ou d’autres étrangers ?

      Ne pas laisser les jeunes diplômés sans travail ? Généreuse pensée, encore faudrait-il que les jeunes malgaches diplômés acceptent de travailler ailleurs qu’à Tana et environs immédiats !

      Mais pour cela il faudrait reconnaitre l’existence d’animosités entre membres des différentes ethnies habitant Madagascar.

      Pour corriger un problème il est impératif de reconnaitre son existence, de l’analyser complètement puis de rechercher des solutions pour limiter les effets nocifs du problème, idéalement à faire disparaitre le problème. Ceci sans oublier qu’il y a toujours plusieurs causes à un problème unique.

      Prenez n’importe quel problème actuel, essayez d’analyser les causes d’un problème. Ce n’est pas en disant c’est la faute des Français ou de la France si telle ou telle entreprise Malgache ne marche pas bien que vous cernerez une solution ou un ensemble de solutions.

      Si vous arrivez à analyser un problème, alors vous trouverez les moyens de résoudre le problème, et vous serez en mesure de donner du travail aux Malgaches.

  • 11 novembre 2015 à 17:43 | Saint-Jo (#8511)

    Fanontaniana tsotra :

    1°) Inona marina no mety ho niafaran’ity firenena mpanjanaka ity raha toa ka tsy nisy ny zana-taniny ?

    2°) Efa tena migorerarera, fa tsy tahakin’ny taloha intsony, ny fifandraisan’ny zana-tany taloha amin’i “reny malala” : dia io tsy mitsahatra ny mihemotra io ry zareo mpanjanaka. Toa hoe tsy laharana faha-dimy intsony hono ry zareo izao, fa nihemotra ho laharana faha-enina.

    3°) Hitohy hatraiza kosa ary io fihemoran’i “reny malala” io ?

  • 11 novembre 2015 à 18:14 | Razaka (#7817)

    Miarahaba anao Behantra

    Ny falalako azy dia tsy tokony hila fanampiana avy @frantsa ny Malagasy.

    Azo hatao tsara ni miova fifandraisana any ivelany eo @resaka fivoharani toekarena.
    Ny mpitondra Malagasy no ‘tsy tia’ na ‘tsy mahay’ hiala @ ‘Beaten Track’’, dia izany no olana @izao fotoana.
    Mino aho fa ho avy ni tsy maintsy hialana aminizany tetik’asa efa lany daty izany. Ary mety ni Vahoaka aza angamba no hitaky azy.

    Nisy betsaka ni Firenena tsy niantso sy tsy niankina t@ IMF na t@ WB nefa dia lasa Emergent izy @izao fotoana.
    Ny resaka Trosa ni frantsa porofoini BEHANTRA ireo dia zavatra marina tsara tsy azo kianina.
    Mbola ho ita eo izany harena ny frantsa izany, raha toa ka hiteraka fahefamividy ho@ tsirairay any mponina ao @ atsy ho atsy ??

    Mioty ny vokatrini ‘foreign politic’ ny frantsa @izao fotoana, ka tsy mahagaga izy raha toa ka manomboka sahirana koa.
    Ny tsy fahaizana manala ni ‘Tsy Anasa’ ao amini dia porofo iray tsy fahaizany mampiasa ny Trosany.

    Izany no efa maha lany daty ny fianteherana @frantsa. Satria : Debt for Operation is bad than Investment’s Debt.

    Have a Great Day

  • 11 novembre 2015 à 18:24 | Saint-Jo (#8511)

    As Malagasy living in Madagascar we are more than 22 million.

    1) What is the rate of Malagasy who are living in Madagascar and who need close links between their country and France ?

    2) Do you think that rate is decreasing or rising ?

    3) Do you think the rate of Malagasy living in Madagascar who fluently speak French is more than 5% ?

    • 11 novembre 2015 à 18:30 | Behantra (#9165) répond à Saint-Jo

      Hoy aho e 2%

    • 11 novembre 2015 à 19:10 | Saint-Jo (#8511) répond à Behantra

      Les franchouillards pleins de bobards n’osent pas avancer les chiffres relevant de leur propre estimation !

      2% ny 22 tapitrisa, hoy namana Behantra !
      440 hetsy fotsiny izany e !

      440 hetsy anatin’ny 22 tapitrisa !

  • 11 novembre 2015 à 19:32 | Saint-Jo (#8511)

    Does Madagascar actually need closer links with France than with other developed countries ?

    We all, who live in Madagascar, are witness of the results of that closer links with France.

    Are we convinced we couldn’t have better results with other partners ?

    And only France is our best unique partner ?

    • 11 novembre 2015 à 20:00 | Behantra (#9165) répond à Saint-Jo

      Tamin’i fahavelon’ny Herizo Razafimahaleo dia niteny izy hoe : ireo tany ao Afrika Atsimo-Atsinana izay miteny anglisy ary tena manankaharena no tokony
      ifanakalovan’ny Madagasikara

      Marina laotra izany

      Fanahy iniako ny tsy amaly anao amin’i teny anglisy St-Jo a !

      Tsy afeniko aminao fa na efa lehibe aza ny tenako dia mbola mianatra faona
      ny tenindrazantsika

    • 11 novembre 2015 à 20:54 | Saint-Jo (#8511) répond à Behantra

      Izaho koa ange, ry ’Nao, dia mbola manatevina foana ny fahalalako ny tenin-drazantsika hatramin’izao e.

  • 11 novembre 2015 à 19:53 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonsoir,

    À la lecture de bon nombre de ces posts, une question finit par me tarauder l’esprit, « est ce que le malgache arrive à exister par lui même ? »
    A - t-il vraiment une personnalité, une colonne vertébrale pour devoir se référer à chaque fois à la personnalisation de cette France honnie et certainement jalousée, considéree par certains comme une mère castratrice, ingrate, voleuse et autres joyeusetés ?
    Ce sont les enfants qui cherchent à s’ identifier par rapport à leurs parents et à les aimer ou le cas échéant les détester.
    Un adulte responsable qui s’ assume n’a pas ce type de comportement infantile et quelque peu puéril.
    Ce peuple malgache est-il sorti vraiment de l’infantilisation de la colonisation qui sert encore et toujours de bouc émissaire à son incapacité à gérer sa propre existence ?
    Apprenez donc que la mère patrie ne vous aime ou ne vous déteste pas, mais vous a oublié au profit de ses seuls intérêts et il en va de même pour tous les pays représentés chez vous.

    Cordialement
    YaR

    • 11 novembre 2015 à 20:02 | Behantra (#9165) répond à Yet another Rabe

      Itony ry St-Jo lé taimbany mirediredy faona a !

    • 11 novembre 2015 à 20:25 | Yet another Rabe (#4812) répond à Behantra

      Ary ianao Tompoko izany ireny ihany no mahazo miteny sy maneho ny heviny satria mitana ny Marina ?
      Nisy vanim-potoana mampalahelo teo @ ny firenena ka nosesefana teny filamatra toy ny « Moa tsy marina ary izany ? » ary dia andrasana hamaly ny sarababembahoaka « Marina ary izany. »
      Toe-tsaina « totalitaire » ny anao ry Ngahy sa ahoana hoy ianao ?

    • 11 novembre 2015 à 20:58 | Saint-Jo (#8511) répond à Yet another Rabe

      Na dia ny Bekintana aza ange dia sahin’ny vozongo sy ny mpila ranondranoniny aminy lazaina fa manao sain-jaza e !

      Aiza ho aiza anefa ny elanelana mampisaraka ny vozongo amin’ny Bekintana !

    • 11 novembre 2015 à 21:29 | kakilay (#2022) répond à Yet another Rabe

      Si tu le dis,
      c’est que cela doit être vrai.
      Aligner des psychologies à deux sous,
      doit être le summum
      du travail intellectuel.

      Un peu ésoufflé,
      non ?

      De tout ce ramassis
      de banalités,
      dites nous en quoi,
      c’est l’expression profonde de ta personnalité,
      malagasy s’entend,
      et l’expression de ta colonne vertébrale,
      en érection ?

      Adulte ?
      Une leçon mal assimilée,
      régurgitée en vrac...

      Et ne vient pas nous parler de doute
      ou quoi que ce soit
      dans le genre !

      Tu étais si superbe
      en étant péremptoire,
      qu’on aura du mal,
      à te croire.

      Maintenant pou
      r le vazaha mody miady :
      deux guerres mondiales :
      et tant pis pour les morts !
      on ne faisait que faire semblant :
      réflexion puérile
      non !

      Mais les banalités
      ont la peau dure...

    • 11 novembre 2015 à 21:44 | Yet another Rabe (#4812) répond à Saint-Jo

      Miala tsiny aho ary miala fondro aminao fa ho valiako @ teny frantsay ianao satria heveriko fa rehefa maneho ny heviny @ ny forum ny tsiray iray avy dia natao ho fampizarana ho an’ny dahalo be na gasy na vahiny.

      Le but de mes écrits (même si cela peut paraître un peu prétentieux) n’est pas pour faire du malagasy bashing, mais de conscientiser le malagasy à se forger une personnalité propre, à arriver à exister de par lui même et non en comparaison à autrui étranger comme modèle ou à contrario comme repoussoir.
      Que le français ou celui qui cherche sauvegarder sa pitance (mila ravinahitra ) comme vous me sembler l’exprimer de manière hautaine et méprisante a lui même besoin de référer à l’oncle Sam pour exister et donc d’être ses vassaux, de celà le malgache devrait en être indifférent.
      Comparaison n’est pas raison, mais pour cela il faut être et non paraître.

      Cordialement
      YaR

    • 11 novembre 2015 à 22:01 | Yet another Rabe (#4812) répond à kakilay

      Mon bon Monsieur,

      On n’a pas gardé les cochons ensemble et donc je ne vous tutoie pas.
      Des 2 guerres mondiales, les européens en ont tiré des leçons, plus jamais ça et une solidarité de l’Occident même si on essaie toujours de tirer la couverture à soi.
      De nos 55 ans d’indépendance qu’avons nous tiré comme leçons si ce n’est le « tout pour ma gueule et ramasses moi les miettes ».
      Voilà la grosse différence entre eux et nous, entre les asiatiques et nous.

      Monsieur, je ne vous salue pas.

    • 11 novembre 2015 à 22:28 | kakilay (#2022) répond à Yet another Rabe

      De votre salut,
      je n’en attendais pas pour vivre,
      et sommes nous dans le
      mody miady,
      ou le tena miady
      en tout cas
      pas dans le mody mihavana...

      Vazaha mody miady,
      cela veut dire ce que cela veut dire :
      on fait semblant de se battre,
      cela ne porte pas à conséquence.
      S’il faut deux guerres mondiales,
      pour en tirer leçons,
      ne nous dites pas
      que c’est un modèle,
      des millions de morts
      sans compter les souffrances.

      Peut-on se permettre
      une telle ignominie
      pour devenir adulte ?
      Et trouver grâce à vos yeux ?
      De leurs guerres de religion,
      combien de morts ?
      De leur guerres intestines,
      combien de morts ?

      Et on devrait être honteux
      parce qu’on en fait pas autant ?

      C’est nous
      qui faisons semblant de nous battre
      en ne se permettant pas
      de s’entretuer à grande échelle...

      Et c’est à nous que vous prétendiez
      que nous n’avons pas nos propres repères ?

      Pendant les guerres de religion
      dans la famille,
      père et fils s’entre-tués...
      au plus fort de la crise,
      à Mada,
      on déménageait
      ou on ne s’invitait pas,
      et la vie reprend ses tours,
      après
      sans mort d’hommes...

      Mais si vous voulez
      des hommes morts :
      là aussi,
      nous n’avons pas les mêmes valeurs :
      et
      ce n’est pas une question race,
      mais de culture...

    • 11 novembre 2015 à 22:36 | Saint-Jo (#8511) répond à Yet another Rabe

      " 11 novembre 21:44, Yet another Rabe (#4812) répond à Saint-Jo (#8511)
      .
      « Le but de mes écrits n’est pas pour faire du malagasy bashing, »

      Dont acte.

      « mais de conscientiser le malagasy à se forger une personnalité propre, à arriver à exister de par lui même »

      Le Gasy arrive à exister par lui-même.
      Le Gasy n’avait jamais demandé au colonialiste d’envoyer une armée étrangère pour envahir son pays, le coloniser, l’asservir et lui prendre ses biens.
      Le Gasy vivrait bien sans son colonisateur. Mais la réciproque est-elle vraie ?

      « Que le français ou celui qui cherche sauvegarder sa pitance (mila ravinahitra ) comme vous me sembler l’exprimer de manière hautaine et méprisante »

      Le mpila ravin’ahitra est différent d’un colon.
      Le taikarana qui vit à Mada relève plus du colon que du mpila ravin’ahitra.

      « référer à l’oncle Sam pour exister et donc d’être ses vassaux, de celà le malgache devrait en être indifférent. »

      Avez-vous jamais rencontré un vozongo qui déteste les Bekintana ?
      Une détestation qui relève plus de la psychologie d’une orgueilleuse personne qui ne pardonne pas à celui qui l’avait sauvée auparavant. [Sauvée par deux fois, plutôt qu’une, en moins d’un demi-siècle].

      « Comparaison n’est pas raison, mais pour cela il faut être et non paraître ».

      Qui vous dit le contraire ?
      Cordialement

    • 11 novembre 2015 à 23:11 | Yet another Rabe (#4812) répond à Saint-Jo

      Bonjour,

      Vous me semblez croire que je justifie la colonisation. Qu’elle fut menée par les français ou les anglais, c’est un viol.
      Mais malheureusement aussi c’est un fait historique, qu’on le veuille ou non pour les malagasy et donc on ne va pas pleurer sur le lait renversé ni de se lamenter sur ce qui aurait pu être si ce lait n’était pas renversé.
      De l’enfant adultérin né de ce viol, il est concevable à sa décharge qu’il lui est fort difficile d’acquérir une personnalité.
      A sa charge, il a quand même 55 ans d’indépendance, c’est un âge plus que mûr non, c’est de celà que je lui souhaite de bien appréhender et de chercher à exister par lui même sans être en perpétuelle quête d’une quelquonque tutelle ou référence étrangère.

      Cordialement
      YaR

    • 12 novembre 2015 à 06:09 | vatomena (#7547) répond à Yet another Rabe

      Exact -le malgache n’arrive pas à s’inventer ou se réinventer.il se tient à la remorque ;Sa référence ,c’est la colonie qui date de 50 ans et qu’il n’a pas connu .RA8était une promesse....

    • 12 novembre 2015 à 08:23 | kakilay (#2022) répond à Yet another Rabe

      Je ne comprendrai jamais
      pourquoi on s’ingénie
      à faire semblant de croire
      qu’une fois l’indépendance acquise
      la France a déserté la place.
      Ce déni de l’omniprésence
      de cette marianne-la-françafrique
      devient-il une réalité sur le terrain ?
      Quand un ambassadeur_chercheur
      se permet de débarquer au lendemain
      d’un pustch
      avec la femme de qui-vous-savez dans sa valise,
      on va s’ingénier à ne pas voir
      et ignorer la réalité.

      Regarder la mouise en face
      ou détourner les yeux
      et le problème n’existe pas.

      A qui profite le déni ?

      Et la françafrique,
      ce n’est point les malagasy
      qui l’ont inventé.

      Quand Ra8 demande un rapport
      de partenariat
      on connaît la réponse...
      Et encore et toujours :
      https://www.youtube.com/watch?v=E1NUqZksPZ4
      qui n’a pas été commandité
      par les pseudo-nationalistes...

      Et écouter bien la présentation
      du documentaire :
      50 ans...

      A qui profite l’ignorance ?

  • 11 novembre 2015 à 20:58 | diego (#531)

    Bonjour,

    Un pays indépendant, souverain doit être capable de célébrer, on dit ici 45000 d’hommes, ses héros, tout seul, et doit en être fier et ne pas Oublier.

    Pour célébrer ses héros, on se réfère à l’histoire.

    70% des malgaches est analphabète. Autrement dit, ces Malgaches n’ont pas, auront peu de chance d’accèder aux savoirs, à la culture et ils seront exposés à la pauvreté.

    L’histoire doit être préservée d’une manière durable. Mais c’est plus qu’un évidence que Madagascar n’est pas encore un pays assez mûr pour collecter et supporter son histoire.

    Pour faire face humblement à son propre histoire, il faut être en paix avec soi-même. La HCC Gasy appelle Rajoelina Mr Le Président, un non- élu, putschiste, resté cinq ans à la tête de la Nation avec ses copains putschistes :

    - et il y a des politiciens, des élites et intellectuels malgaches qui seraient tentés de rappeler aux français de connaître leurs propres histoires et surtout de reconnaître leurs erreurs !

    Je comprends, mais j’attends beaucoup à ce que la classe politique malgache reconnaisse déjà l’indépendance et la souverainité de Madagascar !

    Cela fait une demie siècle que la France est partie, elle a laissé le pays entre les mains de la classe politique malgache :

    - cette classe politique se réfère aux fonctionnaires de la SADC, de la CI pour organiser des élections dans son pays après 54 années d’indépendance !

    • 11 novembre 2015 à 21:18 | Saint-Jo (#8511) répond à diego

      " 11 novembre 20:58, par diego (#531)
      .
      « 70% des malgaches est analphabète. »

      Donc, selon vos chiffres, seulement 30% des Gasy savent lire.

      Or il serait miraculeux qu’un Gasy illettré parlerait couramment le français.

      En d’autres termes, les Gasy qui parlent couramment le français sont tous comptés dans les rangs de ces 30%.

      Alors, vous estimez à combien le taux des Gasy qui parlent couramment le français ?

    • 12 novembre 2015 à 18:13 | fenometal (#2927) répond à Saint-Jo

      moins de 2% des Malagasy parlent courrament le français

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 354