Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 00h40
 

Société

Assainissement

400 maisons à démolir dans les bas quartiers d’Antananarivo

samedi 4 avril 2015 | Léa Ratsiazo

La commune urbaine d’Antananarivo CUA et la Samva (Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo) procèdent actuellement à la démolition des maisons construites sur les canaux d’évacuation et qui obstruent l’écoulement des eaux pluviales et eaux usées et qui ont provoqué les dernières grandes inondations. Depuis Ankadimbahoaka jusqu’à Ambohimanarina en passant par Andohatapenaka, Isotry et quasiment presque tous les bas quartiers de la Capitale, 400 maisons seront démolies dans un premier temps. Une trentaine d’habitations sises dans le quartier d’Andohatapenaka ont été détruites hier 03 avril 2015.

Les agents de la CUA font savoir que les propriétaires des maisons démolies mais ne disposant pas de permis de construire ne seront pas indemnisés. Par contre ceux qui sont en possession de permis de construction peuvent défendre leurs causes auprès d’une commission mise en place à cet effet.

Sachant que 70% des constructions notamment dans les bas quartiers sont illicites c’est-à-dire sans permis de construire et en dehors des normes normales, la plupart ne disposent ni de sanitaire, ni de système d’évacuation d’eau. Les autorités des fokontany mises à contribution pour cette opération de démolition se plaignent de la non prise de responsabilité de la CUA depuis le début. Maintes fois, les fokontany alertent la commune lors des constructions illicites au dessus des canaux d’évacuation d’eaux mais personne ne bouge au niveau de la CUA et voilà les résultats ! « Nous allons malheureusement créer de nouveaux sinistrés alors qu’on ne sait même pas ce qu’on va faire avec les anciens », constatent les comités de fokontany d’Andohatapenaka. « Les responsables communaux ont du interdire ou démolir au moins les 10 premières constructions illicites pour dissuader les autres mais comme on a laissé faire comme d’habitude et dans l’anarchie totale, on va devoir tout démolir maintenant alors que la plupart de ces gens sont dans la misère la plus totale », se désolent les comités du fokontany. Aucune mesure d’accompagnement n’est prévue pour ceux dont les habitations sont ou vont être détruites.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 4 avril 2015 à 09:33 | jansi (#6474)

    Tres bonne initiative car en sacrifiant 400 maisons illicites soit environ 2000 personnes (5/10.000au moins par rapport a la population de la plaine inondable de Tana) on préserve l’intérêt général . Il faut perseverer car on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs.
    Souvenons nous. R8 maire de Tana n’avait aucun etat d’âme quand il a fait demolir un millier de maisons illicites ou non pour cause d’utilité publique (elargissement de la route d’Ampasika 4 voies aux 67ha et celle d’Ambodivona 4 voies le long de la station Taxi brousse.). Devenu President de la republique, il continua avec l’avenue 4 voies d’Anosibe en dégageant tous les marchands et autres cases le long de cette RN1 jusqu’à Anosizato.

    Je n’ai pas beaucoup d’atomes crochus avec R8, mais je reconnais objectivement qu’il exerçait son autorité sans hesitation , cette fois là, dans l’intérêt general.

    Voila ce qu’on attend de HR le PR. Etre autoritaire nest pas la dictature. QU’ON SE LE DISE.
    Tous ces opposants ou ces raleurs qui le traitent de dictateur, jouent le role d’opposants. Que HR joue aussi son role avec autorité.

  • 4 avril 2015 à 10:43 | betoko (#413)

    Vu sur toutes les télés hier soir , une dame coiffeuse de son état s’est mise en colère car les agents de la communes sont venus démolir sa case où il y avait son salon de coiffure . Elle disait , J’ai construit cette case depuis des années et en dix minutes la mairie va la démolir , qu’on me rembourse . Elle a omis de préciser que c’est une construction illicite .
    Quelle mauvaise foi .
    Puisqu’on est en train d’appliquer la loi , qu’attend la commune pour dégager toutes les rues de Tana avec ces commerçants informels , cela peut résoudre à moins frais les embouteillages .
    Autre chose , Jansi si Hery Rajaonarimampianina voulait appliquer la loi , qu’il nous montre les accords sur la façon dont Jean Ravelonarivo avait vendu des terrains appartenant à la SEIMAD à Abdoule Rasoulou du FILATEX ; Ces terrains étaient destinés pour la construction des logements sociaux

  • 4 avril 2015 à 12:27 | malagasy34 (#5283)

    Il faut continuer.
    Rossy va entrainer les gens des bas quartiers pour manifester mais il faut pas reculer.
    Je vais même aller plus loin : revoir les dossiers des « fatsora-ali » comme le décrivait Ricky dans une de ses chansons ; à l’origine des inondations de Tana.
    Mais ça c’est une autre histoire car comme le disait un de ces « fatsora-ali » (je cite) : « Ravalomanana ihany no mpitondra tsy voavidinay teto Madagasikara » !!!

  • 4 avril 2015 à 16:10 | jangobo (#8776)

    Et voilà le problème de la continuité de l’Etat !

    Je me rappelle qu’en 1972, pour question de liberté citoyen, la Police a arrêté la surveillance de la propreté des cours intérieurs des maisons et le résultat est la saleté partout, même dans la mentalité.

    Démolissons mais soyons humains pour ceux qui n’ont rien que ces maisons, avez-vous déjà pensé à leur chercher un toit où ils vont aussi dormir dans des cartons sous les tunnels et sur l’avenue de l’Indépendance (si on peut encore parler d’une avenue après sa coupure en deux par l’impétueux jeune maire de la Capitale et les vieux léche-bottes qui l’a suivi)

  • 7 avril 2015 à 10:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « IL FAUT REQUISITIONNER TOUTES LES MAISONS et »appartements« vides depuis plus de six mois pour reloger tous les »SINISTRES".

    Le PADESM et ses héritiers

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramajhefarisoa gmail.com

    • 7 avril 2015 à 12:28 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Voilà babazy dans ses k.onneries

      Il n’y a aucune maison ni appartement innocupés à Tana babazy !!!!

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 139