Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 16h29
 

Société

Gouvernance foncière à Antsirabe

320 toits depuis 1991, menacés d’expulsion

lundi 14 novembre | Bill

320 ménages dans le fokontany d’Ambohimanarivo, commune urbaine d’Antsirabe refusent leur expulsion. Ils sont installés dessus depuis 1991, après que les opérations de reconnaissance des parcelles de terrain domanial ont été effectuées. Aujourd’hui, la commune urbaine d’Antsirabe, par l’intermédiaire de la Police municipale accompagnée des forces de l’ordre leur signifie qu’ils doivent évacuer les lieux. Des représentants de ces ménages menacés d’être réduit à des sans toit, ont rencontré la presse le 11 novembre dernier au « Le Cap » à Andohan’i Mandroseza pour se plaindre des abus dont ils sont victimes. D’après Jean Jacques Rakotomamonjy, un de ces chefs de famille dans le désarroi, leurs dossiers auraient disparu et qu’ « en 2005, ils n’ont plus aucune trace de ces dossiers nulle part. Il est injuste qu’ils doivent céder leur terre parce que les « propriétaires » qui veulent en jouir, envisagent d’y construire des infrastructures sociales », déplore Jean Jacques Rakotomamonjy. Il explique que la commune urbaine d’Antsirabe dispose d’autres parcelles libres ailleurs telle dans les environs de l’hippodrome ou de l’Université (Tsaratanàna) ; pourquoi ne pas diriger ces « investisseurs » vers ces endroits au lieu de détruire des habitations et augmenter l’effectif des pauvres et foyers en situation de précarité.

Certaines sources laissent entendre que ces propriétaires sont des étrangers et/ou de grandes familles royales. Ils souhaitent y ériger des infrastructures pour le bien du peuple.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 14 novembre à 11:26 | Dadabe (#9116)

    ’’Certaines sources laissent entendre que ces propriétaires sont des étrangers et/ou de grandes familles royales’’.
    Une fois encore, mieux vaut lire cela que d’être aveugle. Voici l’exemple même de l’anti-journalisme. On dirait du Betoko ! Selon ’’certaines sources’’... C’est du grand n’importe quoi ! Avant d’écrire, un journaliste vérifie et croise ses sources. Sinon il ferme sa g...
    J’apprécie aussi le ’’étrangers et/ou grandes familles royales’’... On est en République, non ? Il n’existe donc que des citoyens, malgaches ou non, qui doivent respecter les lois et prouver, pour le cas présent, leurs titres de propriété. Un point c’est tout. "Royales mon kul’’ aurait dit Zazie avant de prendre le métro...

    • 14 novembre à 13:40 | Saint-Jo (#8511) répond à Dadabe

      Bonjour , Dadabe !
      J’ai peut-être l’esprit bloqué mais je ne comprends pas bien la phrase suivante :
      « ils doivent céder leur terre parce que les « propriétaires » qui veulent en jouir, envisagent d’y construire des infrastructures sociales », déplore Jean Jacques Rakotomamonjy » .
      J’ai la désagréable impression que quelque chose m’échappe dans ce qui y est dit . On dirait une sorte de contradiction : créer des sans logis pour créer des infrastructures sociales !
      Quèsaco !
      Ils vont mettre à la rue des familles qui ont déjà un toit , afin de créer des infrastructures pour y loger ceux-là mêmes qui sont devenus des sans logement à cause des tours de passe-passe de ces gros malins ? On dirait du RAMBO tout craché . Normal si , comme ils prétendent , ces gros malins seraient des « membres de familles royales » . Mais de quels rois s’agit-il en fait ?
      Je rappelle que de toutes les époques de notre Histoire , il n’y a jamais eu de roi à Antsirabe ! D’où l’absence de rova dans cette ville . La capitale du toko (région) Vakinankaratra était Betafo du temps de la monarchie . Et à Betafo il y avait bien eu des rois , vassaux du souverain d’Antananarivo .
      La place du rova à Betafo est en haute ville , sur la place exacte de la résidence actuelle du sous-préfet . On y remarque deux amontana ( arbres symboles d’un rova ) et juste à l’ouest , de l’autre côté , sur le bord de la rue , juste à l’entrée du cimetière royal , une plaque de pierre certifiant tout ce que je viens d’écrire et , en sus , la reconnaissance par le souverain local d’être un vassal du roi d’Antananarivo , lequel reconnaît être le suzerain et protecteur du roi du Vakinankaratra . A l’est de cette place du rova on trouve le tout premier temple luthérien de Madagascar .
      Antsirabe est une ville fondée par les missionnaires luthériens venant de Norvège .
      A leur première arrivée dans l’île tout au début de la deuxième moitié du 19è siècle , ces premiers missionnaires Norvégiens s’étaient présentés à la reine à Antananarivo . Mais celle-ci était déjà convertie au protestantisme LMS ( London Missionary Society ). Donc elle avait octroyé le droit à ces Norvégiens de s’installer à Betafo et d’évangéliser le Vakinankaratra . De Betafo donc ces Norvégiens prospectaient les alentours pour évangéliser les habitants . Et c’est comme cela que le missionnaire Norvégien Rosaas avait découvert les eaux thermales d’Antsirabe . Il voulait alors informer la reine de sa découverte et faire constater par celle-ci les bienfaits de ces eaux . La reine devait effectuer un voyage d’inspection dans le sud de son royaume et pousser ces inspections jusqu’au gouvernorat de Fianar . Rosaas voulait profiter de l’occasion pour emmener le cortège royal à Antsirabe . Il avait informé l’entourage proche de la reine de ses intentions . Mais au voyage aller , contrairement à ce que Rosaas avait espéré , la reine et sa suite étaient allées directement à Betafo et repartirent à Fianar , sans passer par Antsirabe . Rosaas décida alors d’intervenir directement personnellement , sans passer par l’entourage de la reine comme à l’aller . Pour le voyage retour , Rosaas alla à un endroit au Sud d’Antsirabe pour attendre le retour du cortège royal . Il avait attendu le temps qu’il fallait . Il avait pu rencontrer la reine . Il avait réussi à la persuader d’aller à Antsirabe découvrir ses eaux thermales , et court-cuiter par la même occasion Betafo . La reine était enthousiasmée par ce qu’elle avait vu et senti des eaux d’Antsirabe . Elle avait ordonné à une partie de sa suite à y demeurer définitivement et avait octroyé un nouveau droit aux Norvégiens de s’y installer . Et ce fut ainsi que débuta la ville d’Antsirabe .
      Plus tard , le Gouverneur Général Gallieni , pour se dépêtrer des intrigues et manœuvres politiques des Antananariviens ( Eh ! Oui ! Déjà à cette époque et même plus : bien avant ) voulait écarter d’Antananarivo les centres décisionnaires de la colonie .Il avait alors l’intention de faire d’Antsirabe la capitale administrative de Madagascar , car ce n’est pas trop loin de la capitale royale et le climat y est mieux tempéré donc convient mieux aux Européens . Et c’est dans ce but que la ligne de chemin de fer Antananarivo-Antsirabe avait été construite ainsi que l’actuel Hôtel des Thermes prévu alors pour être le palais du Gouvernement colonial .
      Deux choses allaient faire capoter ces intentions de Gallieni :
      1) il avait été rappelé en Métropole ( heureusement pour celle-ci , car quel aurait été le sort de Paris au début de la Première Guerre Mondiale si Gallieni n’avait pas été présent sur place pour organiser les historiques « taxis de la Marne » , méthode directement inspirée de la façon des Merina pour effectuer les grands travaux de masse )
      2) il y eut dans la ville d’Antsirabe une épidémie de peste qui avait fait fuir les Européens .
      Finalement Antsirabe n’est pas devenue la capitale administrative de l’île .
      Mais l’Hôtel des Thermes est toujours là .
      Et la ligne de chemin de fer presque disparue .

    • 14 novembre à 13:50 | betoko (#413) répond à Dadabe

      Bonjour roquet narcissique
      Tous les médias à Madagascar sont scandalisés pour cette histoire de spoliation effectuée par le maire d’Antsirabe . Si tu as envie d’avoir + de détails , vas voir ses victimes et surtout demande à être invité sur la radio Free FM . Cette station de radio a en sa possession tous les dossiers litigieux
      Téléphone de la radio Free FM 020 24 644 90 et demande Madame Lalatiana Rakotondrazafy la quelle ferait un plaisir à l’antenne de pouvoir t’expliquer ce scandale
      Mme Lalatiana Rakotondrazafy autre son diplôme MBA de journaliste possède une maîtrise en droit privé

    • 14 novembre à 14:49 | Saint-Jo (#8511) répond à Dadabe

      Pourquoi betoko donne-t-il de mauvais conseils ?
      Conseiller d’aller parler avec cette personne ,
      plus agressive qu’une nuée de guêpes défendant leur nid ,
      presque aussi bornée que la nazie foza femelle isandra
      et ne maîtrisant ni la langue gasy ni la langue française ,
      est-il une chose à faire , betoko ?

      Peut-être betoko aime-t-il parler avec cette personne ( cela ne me surprendrait nullement d’ailleurs ) , mais cela ne signifie pas que tout le monde apprécierait de s’adresser à cette furie !

      Et puis le Gasy et leurs « diplômes » annoncés , laissez-moi rire !

    • 14 novembre à 16:25 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Bonjour Saint-Jo,

      Tout d’abord un grand merci pour vos précisions concernant à la fois Betafo et Antsirabe. Voilà qui complète (et de beaucoup sur certains points) ce que j’avais récemment découvert à la lecture du petit mais passionnant opuscule de Régis Razafintsalama et Philippe Oberlé sur ’’Antsirabe et le Vakinankaratra" (Éditions Philoberle 2013 - A tout le moins, disponible à la la librairie catholique voisine de la cathédrale d’Antsirabe, à un prix modique). A ce propos, je ne manquerai pas prochainement de me rendre à Betafo à la découverte de ce que vous m’indiquez (j’y vais de temps à autre pour y conduire ou rechercher mon cadet qui y connaît une amie... Mais ce grand idiot que j’adore, ignore évidemment les autres richesses de cette petite cité).
      Concernant le « projet social » qui consisterait dans un premier temps à créer des sans-logis, je vous avoue mon propre étonnement. L’article est bien flou, bien imprécis, très ’’Betokotien« ou ’’Betokonaire » (je ne sais comment dire). Toujours est-il que cela sent mauvais, une fois encore...
      Quant à écouter l’individu cité ci-dessus qui me suggère de rencontrer une ’’journaliste’’ de ses connaissances, vous aurez compris que c’est au-dessus de mes forces. On peut tout de même vivre à Antsirabe sans mettre les pieds dans la fange où certains aiment à se rouler, en bons porcs qu’ils sont (à ceci près, notez-le, qu’un cochon est naturellement propre. C’est l’homme qui ne lui permet généralement pas de l’être...).
      Je vous souhaite une bonne soirée.

    • 14 novembre à 19:31 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      Rosaas ! encore un de ces étrangers aventureux pour faire connaitre aux malgaches une des richesses cachées du pays .Curieux ce pays où les indigènes continuent à ignorer leur environnement et qui pourtant sacralisent le moindre lopin de terre ! Tanindrazana

    • 14 novembre à 20:24 | Bena (#494) répond à Dadabe

      royale, c’est comme la famille chérifienne. mis on dit que le maire est à l’affût. l’homme d’affaire a horreur du vide. celui qui a peur de lalatiana, c’est qu’il a qq chose à se reprocher. désolé, je n’ai pas lu les longs posts supra.

  • 14 novembre à 15:47 | Gérard (#7761)

    de roquet narcissique à nazie foza femelle, les appellations fleuries foisonnent sur cet espace de discussion, sans qu’un quelconque modérateur ne rappelle personne à l’ordre
    bien vrai est l’adage qui veut que toute injure proférée salit en premier lieu la bouche de son auteur avant que d’atteindre, éventuellement, sa cible

    • 14 novembre à 15:56 | betoko (#413) répond à Gérard

      C’est vrai Gérard , Dadabe est comme un roquet , Saint Jo est un inconditionnel de Marchiavel Ravalomanana , il ne supporte pas qu’on ose critiquer ce dernier . Traiter les autres de Nazy , a t il oublié la déclaration de Marchiavel en 2002 concernant les pro-Didier Ratsiraka qui disait , je le cite « Chasser les comme si vous chassez les sangliers , » ce qui voulait dire , tuer les sans pitié

    • 14 novembre à 16:05 | Dadabe (#9116) répond à Gérard

      Bonjour Gérard,

      Sans doute ai-je omis de vous le dire plus tôt, mais je vous lis de temps à autre et j’apprécie généralement vos propos. Voilà.
      Maintenant, croyez-bien que, venant de Betoko, l’expression ’’roquet narcissique’’ me fait plus sourire qu’elle ne me gêne. Je constate simplement que le ridicule ne tue toujours pas et je note, au passage (ce qui est un sensible effort d’intelligence de sa part) qu’il commence par ’’bonjour’’. On ne peut lui en demander plus... Malheureusement. Bonne soirée à vous.

    • 14 novembre à 16:59 | Saint-Jo (#8511) répond à Gérard

      Ah ! betoko partagerait-il lui aussi les convictions racistes de l’extrême droite française , comme la nazie foza femelle isandra l’a écrit pour elle-même ici ?
      Peut-être devra-t-on alors aller plus loin dans le soupçon de xénophobie (je n’ai pas encore dit raciste ) anti-française laissé par quelques uns des écrits de betoko sur ce forum !
      J’ai dit et redit plusieurs fois ici que je suis raciste anti-foza , surtout epidermiquement et viscéralement anti-foza du DJ-ex-la-terreur . Et je ne m’en cache pas . En cela je ne vois pas comment j’approuverais certaines étranges collaborations des membres du camp de Monsieur Marc Ravalomanana avec les dégueu de foza-orana .
      Mais betoko ne comprend qu’une chose : si on est anti-foza , alors on est du camp de Monsieur Marc Ravalomanana .

  • 14 novembre à 17:08 | momoa (#8952)

    Je vois l’effervescence des commentaires en lisant cet article, tout un après-midi bien rempli.
    Lorsque je songe à Lalate, je ne peux m’empêcher de penser à ses lèvres... soyons honnêtes... trop épaisses, au moins plus besoin de collagène... Sinon, pour ce qui est de la station free fm, je ne vois vraiment pas l’intérêt d’écouter une folle furieuse débiter autant de stupidités et financièrement interessée, (sinon, elle aurait gardé tous les dossiers du petit crabe bien au chaud au lieu de les dévoiler en direct dans sa station)... Hahaha mais bon, l’argent fait le bonheur, personne n’en doute plus.

  • 14 novembre à 18:02 | Jipo (#4988)

    @ St jo.
    Il y a eu un roi à Antsirabé : celui du Maroc .

    • 14 novembre à 18:05 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Quant à l’ article bien qu’ il y ait une similitude manifeste avec kelytoko, c ’est du Bill : dans son jus le plus pur .
      & puis les sans dents : « rien à cirer » comme aurait l’ autre ./

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 336