Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 04h42
 

Société

Santé

3 patients sur 10 seulement consultent les médecins

lundi 17 novembre 2014 | Léa Ratsiazo

L’hôpital de Befelatanana a organisé deux journées portes ouvertes les 14 et 15 novembre dernier pour faire connaître les services de ce centre de santé. Il s’agit aussi d’une initiative pour sensibiliser le public sur la nécessité de se faire soigner par du personnel de santé formé. Car les médecins ont constaté que seulement 3 patients sur 10 les consultent volontairement dès les premiers symptômes de maladies.

Bon nombre de patients, aussi bien dans le milieu urbain que rural, préfèrent encore les guérisseurs traditionnels et autres dadarabe aux médecins. Or, plus ils tardent à consulter, plus les maladies dont ils souffrent s’aggravent. Les associations qui viennent en aide aux malades expliquent cette situation par la pauvreté extrême de la plupart des patients. « Il y a des médecins, notamment en campagne, qui dès que vous avez franchi la porte vous demandent combien vous avez sur vous avant de demander ce que vous avez comme maladie. Aussi, ils se soignent tout seuls autant qu’ils peuvent et ce n’est que quand ils se rendent compte qu’ils n’ont plus le choix qu’ils viennent à l’hôpital ». Les patients demandent aux autorités compétentes de soigner les hôpitaux en premier lieu, « les centres de santé d’une manière générale, ne disposent pas de médicaments ou plus exactement il faut tout acheter, or la majorité des gens n’ont pas les moyens », plaident ils. La situation s’empire quand il faut opérer le patient.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 17 novembre 2014 à 09:30 | betoko (#413)

    Déjà que tout le personnel médical fasse campagne pour dire à leur collègue de ne plus racketter les malades et leur famille

    • 17 novembre 2014 à 11:53 | Jipo (#4988) répond à betoko

      C ’est à l’ administration de veiller à cela et non au personnel médical qui est là pour toute autre chose !
      En effet que l’ état, du moins ce qu’ il en reste commence / soigner ses hôpitaux, son administration, ses ministères avant de prétendre à quoi que ce soit d’ autre.
      Pourquoi aller dans les hôpitaux ou l’ on risque plus qu’ à l’ extérieur, qui plus est sans fanafody, pour les soigner, et si par bonheur , ces derniers étaient gracieusement offerts, ils seraient de suite détournés pour etre revendus ...
      Dans cet état de survie, la prévoyance ne restera qu’ un leurre onirique, pour encore un bon moment, mais on s’ en fout , on n’ est pas pressé .

    • 17 novembre 2014 à 12:38 | Ra-Jao (#282) répond à Jipo

      C’est certainement à l’administration de combattre le racket pérpétué par les médecin, non seulement par lces derniers mais par les dounaiers, les magistrats, au sein de l’éducation nationale ...et la liste est longue.
      Dans le cas cité, l’ordre des médecins n’est pas innocent non plus car il ne prend pas ses responsabilités.

    • 17 novembre 2014 à 14:24 | Jipo (#4988) répond à Ra-Jao

      Shame Hélàs ☹

  • 17 novembre 2014 à 17:29 | leclercq (#4410)

    Bonjour à tous
    Et dire qu’un vieil abruti ( inutile de le nommer, il se reconnaitra ) a l’audace de dénigrer des médecins étrangers bénévoles qui viennent aux secours de ceux qui n’ont aucun moyen de se faire soigner .

    • 17 novembre 2014 à 18:41 | Jipo (#4988) répond à leclercq

      Il faut fliquer tous ces zétranzés, leur faire payer un droit d’ entrée et les virer de suite après . / ☺

    • 18 novembre 2014 à 00:29 | salama (#729) répond à Jipo

      Depuis 2008, une caisse d’1m³ contenant du matériel médical est entreposée au port de Tulear. On me demande de verser la somme de 7000 euros pour qu’elle soit transmise en clinique. Pourquoi cracher dans des mains qui donnent ?7

    • 18 novembre 2014 à 01:04 | Jipo (#4988) répond à salama

      @ Salama tompoko, c ’est la mentalité locale hélas, j’ ai à maintes reprises raconté cette histoire de 5 Landrover offerts par la Suisse à la croix rouge Malagasy du temps de ratsy hiraka, quand elles sont arrivées à tamatave, la lumineuse idée du ratsy a été de vouloir imposer 300% de droit de douane aux Suisses, sur les véhicule et le transport !
      résultat ? elles ont fini au fond du port !
      C ’est une très mauvaise coutume , pour ne pas dire endémique : de morde la main qui les nourris , ou couper la branche sur laquelle ils sont assis, voilà une des raison pour laquelle ce Pays recule faute d’ avancer .

    • 18 novembre 2014 à 01:05 | Jipo (#4988) répond à salama

      C ’est la corruption et bêtise généralisée qui prédomine dans ce pays .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 69