::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 22h56  :  13°C  :  Clair de lune très nuageux
vendredi 25 juillet 2014
 

 > Société

Port d’armes

200 permis accordés

vendredi 16 janvier 2009

Durant l’année 2008, près de 200 personnes ont obtenues un permis, dont des Malgaches et surtout des étrangers, et une cinquantaine de personnes ont acquis une arme.

Pour les gens de bonne foi, s’armer est de nos jours un moyen de dissuader les personnes malveillantes de s’introduire chez soi ou de dévaliser un magasin. De plus en plus de personnes ont recours aux armes à feu pour se défendre. L’Adjoint-Chef du Bureau de la Défense, Rakotondrasolo Désiré, nous apporte ses lumières sur la question.

Les personnes à demander l’autorisation du port d’arme ne cessent d’augmenter dans la capitale. L’année dernière, près de 250 personnes ont demandé un permis auprès du Bureau de la Défense à Ambohidahy. L’Adjoint-Chef du Bureau de la Défense le confirme : « Il s’agit d’un moyen de dissuasion qui peut faire toute la différence dans une situation de crise ». Néanmoins, les armes que peuvent acheter les demandeurs sont règlementées et subdivisées en catégories. La première catégorie est destinée aux forces de l’ordre si la deuxième et la troisième sont pour les civils. Les pistolets et les fusils de chasse sont les armes à feu les plus répandues dans la capitale. Ces derniers sont considérés comme des armes de défense par la loi 69 011 du 22 Juillet 1969 et le décret d’application 70 041 du 13 Janvier 1970.

Les pièces constituant les dossiers sont des plus banales : demande sur papier libre, certificat de résidence, attestation d’emploi, certificat de position militaire, casier judiciaire et d’autres encore. Il parait facile, à première vue, d’obtenir un permis. Or, ce n’est pas du tout le cas. Les papiers administratifs sont visés auprès du fokotany, de la commune, du district, de l’ex-faritany et ce n’est qu’après qu’il arrivera au Bureau de la Défense. Une commission se réunit tout les trois mois pour approuver ou rejeter les dossiers.

Bien que beaucoup d’armes à feu circulent et fassent parler d’eux dans la capitale, un seul armurier existe encore à Madagascar. Il s’agit de « Néron Sport » à Ankorondrano. Et conformément au permis obtenu, le demandeur peut s’acquérir d’une arme de petite calibre ou de fusil de chasse.

Andry Rakotomalala et Franck Raj

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 166  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360