Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 novembre 2017
Antananarivo | 15h53
 

Coopération

USAID Madagascar

2 962 970 dollars d’aide depuis le début de l’année 2010

samedi 27 mars 2010
JPEG - 43.6 ko
Mme Barbara Hugues et Solonirina Harivola Ranaivojaona.

2 962 970 dollars, tel a été la valeur des aides allouées par le gouvernement américain, par la voie de l’USAID, pour la population malgache depuis le début de cette année 2010. C’est ce qu’a annoncé à la presse dans la matinée de ce vendredi 26 mars 2010, au siège de l’USAID à Ankorondrano, Barbara Hugues, directeur du bureau de la santé, de la sécurité alimentaire et de la gestion des risques et catastrophe.

Le gouvernement est déjà intervenu cette année pour aider la population du Sud de Madagascar, victime de la sécheresse. Et pour ce qui est de la catastrophe, à gérer actuellement, il y a les victimes de la tempête tropicale « Hubert ». Jusqu’à présent, le gouvernement américain a octroyé 165 000 dollars. Cette aide est subdivisée en trois tranches, d’une valeur respective de 40 000, 75 000 et 50 000 dollars.

Aides

Les aides du gouvernement américain ont deux caractéristiques primordiales selon les explications fournies par Solonirina Harivola Ranaivojaona, gestionnaire du projet sécurité alimentaire et gestion des risque catastrophe au sein de l’USAID. D’abord, l’USAID, à cause de la crise politique actuelle à Madagascar a dû se passer de la collaboration avec l’Etat malgache. Puis, le gouvernement américain ne donne pas directement de l’argent aux victimes des catastrophes. Les sinistrés n’ont droit qu’à des nourritures ou des matériaux nécessaires à la reconstruction de leur vie quotidienne.

Pour bien organiser l’acheminement et la distribution des aides de l’USAID, cette dernière a recours aux services de ses partenaires privés tels que Catholic Relief Service (CRS) ou Care ou PSI Madagascar. Mais cela ne veut pas dire pour autant que l’USAID peut se passer à cent pour cent de l’Etat. Elle doit collaborer avec les autorités locales, avec les collectivités décentralisées. Il y a aussi une collaboration avec d’autres bailleurs de fonds pour le recoupement des informations selon Barbara Hugues.


Recueilli par Rakotoarilala Ninaivo

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 277