Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 novembre 2017
Antananarivo | 23h52
 

Economie

Economie

17% de taux de financiarisation à Madagascar

mardi 25 juillet | Yvan Andriamanga

Le taux de financiarisation à Madagascar avoisine les 17% à la fin de l’année 2016, selon Henri Rabarijohn, Président du conseil d’administration (PCA) de la banque BNI lors de l’inauguration de la 60ème agence de cet établissement bancaire à Sabotsy Namehana. 315 agences tout établissements confondus sont éparpillées à travers l’île, soit une agence pour près de 100 000 habitants. Nous sommes encore en retard sur ce secteur car nous atteignons à peine la moitié de la moyenne en Afrique selon le PCA. En tout cas, l’Administration publique, dont le Trésor public en particulier encourage sinon plus les agents de l’Etat et fonctionnaires à ouvrir et à entretenir des comptes bancaires. Des ministères également font en sorte que leurs employés accèdent aux divers services bancaires en signant par exemple des conventions comme c’est le cas du ministère de la Communication du temps du précédent ministre, pour accéder facilement au crédit logement.

La banque BNI assure qu’elle est l’établissement bancaire le plus malgache actuellement dans la mesure où 1/3 de ses actions sont détenues par l’Etat malgache et les nationaux. L’année dernière, le crédit octroyé par la BNI a connu une hausse de 19%, ce qui la place au premier rang dans ce domaine. Cette banque projette d’ouvrir 15 agences à travers l’île cette année, contre 12 l’année 2016. Notons que cette agence BNI à Sabotsy Namehana est la première dans tout le district d’Avaradrano.

Le PCA de la BNI compte sur la progression du mobile banking pour booster la bancarisation à Madagascar. Il faut aussi créer des offres qui répondent aux besoins et demandes des clients pour les amener à fréquenter les banques, selon le PCA.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 25 juillet à 12:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Une agence pour 100 000habitants et cela explique la queue à ne plus en finir devant les guichets des banques.

    • 25 juillet à 16:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Donc des services à la clientèle inversement proportionnel aux bénéfices réalisés annuellement par ces banques et publiés dans le JAL (Journal d’Annonce Légal).

  • 25 juillet à 15:34 | betoko (#413)

    Toutes les entreprises installées à Madagascar disent que toutes les banques installées chez nous sont toutes des usurières , aucune n’échappe à cela . Demandez à toutes les banques leur taux d’intérêt avant qu’elle vous accorde un prêt
    Le BNI ? Un des plus gros scandales banquières dont Madagascar n’avait jamais connu quand le Crédit Agricole s’est retiré . Tout n’a pas été fait dans les règles selon le journal en ligne , La lettre de l’Océan Indien de l’époque

    • 25 juillet à 20:02 | isoarha (#8297) répond à betoko

      C ’ est peut être une des causes que.leur IBAN n’ est pas accepté dans la zone SEPA.Puis c la galère de retirer de l’ espèce au guichet, surtout si l’ on se retrouve dans une agence autre que.la.sienne, c tout un film.

    • 26 juillet à 00:23 | nirina (#7023) répond à betoko

      « Demandez à toutes les banques leur taux d’intérêt avant qu’elle vous accorde un prêt »

      Ce ne sont pas des données confidentielles.
      Si vous allez sur les sites de banques vous allez trouver ces données. Ou bien demander directement aux banques.
      Par exemple : BNI Credit Fihoarana pour grands travaus de rehabilitation : 12-15 % ; Credit Tombotsoa de BMOI ...
      Ce taux est usurier ou pas ? Je ne sais pas.
      Mais il faut prendre en compte que le taux directeur de la BFM est de 9% et les bons de tresor se vendent a 9-11%.

  • 25 juillet à 16:22 | Behantra (#9165)

    Mobile banking ???

    Est ce que quelqu’un peut expliquer en détail en quoi cela consiste ?

    • 25 juillet à 18:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Behantra

      Bonsoir,

      Vous vous servez de votre téléphone portable pour faire non seulement vos opérations bancaires (Virement-approvisionnement cpte, etc..), extra-bancaire (transfert d’argent : envoi et réception, paiement facture, etc..) mais également comme portefeuille électronique.

  • 25 juillet à 18:54 | punchline (#9673)

    plutôt bancarisation que financiarisation : culture économique oblige.

    solution:c’est la banque qui doit rencontrer le peuple, mais pas que le peuple aille voir la banque, n’inversons pas le rôle
    - interdiction de règlement en liquide pour tout achat au delà de 20 000 ariary
    - tout salaire serait réglé par virement ou cheque bancaire, ou cheque alimentaire

    • 25 juillet à 18:56 | punchline (#9673) répond à punchline

      seule solution : LE FEDERALISME, c’est aussi simple que cela, ne cherche pas à comprendre

  • 31 juillet à 13:21 | uppercut (#9962)

    @punchline

    au secours est ce que quelqu’1 pourrait me donner la signification de fédéralisme please !

    • 31 juillet à 13:28 | uppercut (#9962) répond à uppercut

      @punchline

      voici le menu du jour :
      - Socolâ ô lé
      - Ef sir plâ
      - Pié dé bef
      - Ke d pore

      bô napti

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 173