Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 07h16
 

Santé

Mortalité maternelle

10 décès en cours d’accouchement chaque jour

mercredi 30 novembre | Randria Maeva

Le taux de mortalité maternelle s’élève chaque année. A Madagascar, 10 femmes perdent leur vie chaque jour lors de l’accouchement, 180 000 en meurent chaque année. Tandis que dans le monde entier, cela tourne autour de de 2,7 millions selon l’Organisation Mondiale de la santé (OMS).

Les complications pendant la grossesse et l’accouchement constituent une des causes majeurs des décès maternels. A Madagascar, cela est fréquent dans les zonés isolées et éloignées des centres de santé. L’insuffisance de personnel médical qualifié lors de l’accouchement ou dans la suivi de la grossesse est souvent évoqué. Les complications peuvent survenir durant la grossesse où il est important de suivre l’évolution de la santé de la femme enceinte, ce qui est parfois négligé. En effet, il est important de surveiller son alimentation et se soumettre aux différents examens comme l’échographie, les vaccins pour prévenir les maladies et les infections. Les consultations doivent débuter dès le début de grossesse jusqu’à son terme mais les problèmes commencent par le manque d’infrastructures, de matériels et de personnes qualifiées allant jusqu’à la précarité des accès aux soins des femmes enceintes.

Quoi qu’il en soit, cette situation interpelle chaque acteur : l’Etat, organisation de la société civile, secteur privé, personnel médical... Dans ce cadre, la Campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle (Carmma) initiée par l’Union Africaine pour le rapprochement des services de santé dans les zones à risque a été mise en place. Une feuille de route a été réactualisée depuis l’année 2015 jusqu’en 2019. La construction des différents centres de santé dans les zones rurales en font partie.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 30 novembre à 17:07 | zanadralambo (#7305)

    Mourir d’enfanter au xx1ème siècle...C’est révoltant, tout simplement. Les milliards consacrés aux festivités de la francophonie auraient été bienvenus dans les mouroirs que sont devenus nos hôpitaux, et encore, ç’aurait été une goutte d’eau. Quand je pense à la farce qu’est cette route qui a été aussitôt fermée, une fois les noceurs partis...

    Il est urgent, de toute façon, de repenser la politique de natalité chez nous. Mais comment faire quand la seule évocation du planning familial fait monter aux rideaux le clergé, les gourous du protestantisme et les millions d’écervelés qu’avec les religions sectaires qui se partagent le marché des crédules qui font la loi morale dans ce foutu pays, ils ont créés ?

    Répondre

  • 30 novembre à 18:16 | punchline (#9673)

    7 lahy 7 vavy, c’est le but, 3 sy 4 ihany peut-être, mais jamais 1 ou 2.

    la chine vient d’abroger la loi enfant unique, et la russie a interdit le porno qui favorise l’accouplement a but jouissif

    le décès à l’accouchement ? les seuls coupables : claudine, voahangy et mathieu qui détournent les deniers publics ; n’inversons pas les rôles

    Répondre

    • 30 novembre à 21:22 | Jipo (#4988) répond à punchline

      La pedophile étant admise dans les moeurs nationales, comment voulez-vous lutter contre, si ce n’ est par une éducation rigoureuse des citoyens, avec distribution gratuite de préservatifs dans tous les fokontany .
      Des qu’ une jeune fille a ses règles, la première chose qui la préoccupe, c ’est le bal poussière, ou le papy la soupy .
      Avec toute les carences génétiques, comment voulez-vous qu’ il n’ y ait pas des bavures ?
      Quant à la justice, elle a peur de son ombre, pour ne pas dire, qu’ elle en a que le nom, l’ air, mais en aucun cas la chanson .
      Si les acteurs sont incapables de se couvrir, que voulez-vous , quant aux parents : meme punition.
      A quand la politique de l’ enfant unique ou max 2 et aux oubliettes les belles histoires du temps infernal ou tout le monde nageait à sa faim, et le bonheur d’ en avoir 7 de chaque, prenant au passage les femmes pour des pondeuses au mépris de tout le reste !
      Avec application de peines exemplaires pour les récidivistes ou récalcitrants .
      Mais demander à des incultes de cesser de se comporter comme des animaux est manifestement difficile à accepter, quant à le mettre en oeuvre, les fausses couches ont encore de beaux jours devant elles ...
      La responsabilité s’ apprend, se cultive est s ’enseigne, contrairement à son contraire, on ne nait pas responsable : on le devient ! ou pas ...

  • 30 novembre à 22:05 | vatomena (#7547)

    On a annoncé 30 millions de malgaches dans 5 ans .Cela fait peur quand les rizières s’envasent, que des forets entières disparaissent ,que l’exode rural vide les campagnes et que les femmes accouchées n’ont plus de lait .........

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 237