Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 07h09
 

Articles dans la rubrique « Réflexion »

  • Retour au Pays

    samedi 20 août 2011 | lalatiana | 14 commentaires |  1959 visites
    Une amie s’exclamait (à raison) sur cette photo : « le paradis !!! » … Sous les cocotiers, le village abrite 2 500 habitants, dont 420 électeurs … soit 2100 enfants dont seuls 250 seront scolarisés cette année … faute de moyens …Paradis disiez vous. Image d’un pays ambigu. Où de loin et en surface les choses paraissent quasiment normales. Les villes grouillent d’activité. Les étals sont pleins. Les gens s’alignent devant les vary mitsangana. Les échopes de téléphonie fleurissent. Les vols intérieurs d’Air (...)
  • Rien que la vérité !

    jeudi 24 mars 2011 | 16 commentaires |  2463 visites
    Les conflits résultants des intérêts incompatibles ont provoqué un changement radical, depuis 2009, à Madagascar. Les privilèges des anciens présidents néocolonisateurs, par rapport à celles de la population ont exagérément dépassé le seuil de la tolérance sociale. Les répressions des citoyens non-courtisans du parti de l'Etat, la multiplication de signes de malhonnêteté, de connivence et de violence au sein des communes ont été accrues. Les villes ne pouvaient que compter sur elles-mêmes. Les aides du (...)
  • Madagascar, Volontaire pour un Développement Durable et Intégral - Groupes de Réflexions constructives

    L’Education pour tous - L’école par le jeu dans les villages

    vendredi 7 août 2009 | rota rakotomalala | 14 commentaires |  1423 visites
    Constat Le coût de construction et d’entretien d’écoles, le coût de formation et la rémunération des enseignants ainsi que le contexte d’habitat dispersé de la majeure partie de l’Afrique rendent difficile et aléatoire la scolarisation des enfants au sens usuel du terme : regroupement dans une classe avec un instituteur. Objectif Donner, dans les villages, à chaque enfant sa chance d’apprendre à lire, écrire et calculer, enseigner la lecture aux adultes qui n’ont pas été scolarisés étant enfants et qui (...)
  • Réflexion

    mardi 14 octobre 2008 | Volana R. |  757 visites
    A lire les quotidiens locaux de la semaine denière, tout porte à croire que les Malgaches pratiquent la xénophobie à travers des actes crapuleux. Comme les crimes contre un Allemand, un Coréen, ou encore un vol sur un commerçant Chinois, et que sais-je. Et pas seulement dans la capitale, les régions côtières deviennent également des cibles, principalement les villes touristiques. Ce n’est pas tant la nationalité étrangère qui froisse la vanité des Malgaches, mais plutôt le fait que les «vahiny» (...)
  • Education et instruction

    vendredi 11 juillet 2008 |  626 visites
    "Souvent, on fait consister l'œuvre entière de l'éducation dans l'instruction. Certes, I'instruction a une valeur irremplaçable, un rôle déterminant, mais elle n'est qu'un moyen auquel on a souvent tendance à tout sacrifier, au point qu'elle prend le nom et la place de l'éducation. Comparaison. L'Education et l'Instruction sont deux réalités profondément distinctes. L'éducation développe les facultés comme l'intelligence, la mémoire, la volonté, la sensibilité. L'Instruction procure des connaissances de (...)
  • Le livre à Madagascar

    Prospective et perspectives, selon Michèle Rakotoson (fin)

    jeudi 23 août 2007 |  524 visites
    Actuellement, il faut un renouvellement de la pensée et de l’analyse. Or il y a un vivier de jeunes auteurs, en tout cas de jeunes auteurs littéraires. Le Prix « Hiratra » en son temps les a dénichés. Il faut une politique de découverte. Et mettre au point les modes opératoires pour travailler avec eux. Dans le cadre de cette réflexion, il faut noter un certain nombre de faits : L’émergence d’une budgétisation de la politique du livre à Madagascar. La détermination du champs d’action de tout un (...)
  • Le livre à Madagascar

    Prospective et perspectives, selon Michèle Rakotoson (suite)

    mercredi 22 août 2007 |  504 visites
    Il faut aussi un bilan des possibilités humaines qui existent sur place : Editeurs, maquettistes, auteurs, attachés de presse, bibliothèques… Tout ceci étant envisagé, si possible en projets à taille humaine, projets dans lesquels les populations peuvent être impliqués, rien n’étant pire que le grand projet donné, les effets pervers de l’assistanat et du don n’étant plus à démontrer. Un produit de luxe ? Et le livre est actuellement victime de la politique d’assistanat, pire, il est devenu (...)
  • Le livre à Madagascar

    Prospective et perspectives, selon Michèle Rakotoson

    mardi 21 août 2007 |  500 visites
    Ces temps-ci, le livre est dans l’air du temps, et fait l’objet de nombreuses réflexions et projets. Ce qui est important et est un véritable progrès en matière d’éducation et de développement. Et en ce sens, une réflexion globale doit être menée sur le produit livre à Madagascar, car d’une certaine manière, on peut dire que celui-ci est à la base de tout développement, car pour l’instant, c’est l’outil le plus simple, le plus facile d’emploi pour transmettre le savoir. 8 000 000 d’ouvrages scolaires (...)

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 217